Le dirigeant nord-coréen n’était pas prêt à accepter le “grand accord” de Trump

Le dirigeant nord-coréen n’était pas prêt à accepter le “grand accord” de Trump

Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong Un n'était pas prêt à accepter le "grand accord" proposé par le président américain, Donald Trump lors de leur sommet à Hanoï la semaine dernière, a déclaré dimanche le conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton.

Il a estimé que "le sommet de Hanoï n’est pas un échec", bien qu'il ait été interrompu sans un accord sur le démantèlement du programme d'armement nucléaire du Pyongyang.

→ Lire aussi : 2e sommet Trump-Kim : un constat d’échec, mais l’optimisme persiste

« Je ne considère pas le sommet comme un échec », a-t-il souligné lors d'un entretien avec la chaîne de télévision américaine, CBS, ajoutant qu'il considère que "c'est un succès pour le président Trump qui souhaitait protéger l'intérêt national américain".

Donald Trump a déclaré lors d'une conférence de presse à l’issue de son sommet avec Kim Jong Un que la Corée du Nord souhaitait la levée de toutes les sanctions en échange d'une dénucléarisation partielle.

La Corée du Nord a, de son côté, affirmé qu'elle avait proposé un allègement partiel des sanctions.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :