Le Gouvernement, le patronat et les centrales syndicales décident de reprendre le dialogue social

Le gouvernement, le patronat et les principales centrales syndicales ont décidé, mardi à Rabat, la reprise du dialogue social.

A cet effet, un nouveau round du dialogue social a été lancé lors d’une réunion présidée par le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, avec la participation de délégations de l’Union marocaine du travail (UMT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), la Confédération démocratique du travail (CDT), l’Union nationale du Travail au Maroc (UNTM) et de la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah-Chaqroun.

Cette réunion s’est tenue également en présence du ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad, du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Drais, du ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, du ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, du ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah, du ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé de la fonction publique et de la Modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii et du ministre délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa.

Les parties à ce dialogue devraient évoquer plusieurs questions liées notamment à la réforme des régimes des retraites, à l’amélioration du revenu et aux libertés syndicales.