A LA UNEEnseignement et éducation

Le Japon relance le programme « African Business Education (ABE) Initiative for Youth » et octroie des bourses à 1000 jeunes du monde dont 73 Marocains

Lors de la 5ème Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD V) tenue à Yokohama en 2013, le gouvernement japonais a fait part de sa politique de promotion et de soutien à la croissance dynamique qui a lieu actuellement en Afrique par le biais de partenariats public-privé plus poussés.

Dans son discours, le premier ministre japonais Abe a annoncé la mise en place du programme « African Business Education Initiative for Youth » en faveur de jeunes Africains (« ABE Initiative » ci-dessous), un plan quinquennal stratégique donnant la possibilité à 1000 jeunes Africains d’étudier dans des universités japonaises ainsi que d’effectuer des stages dans des entreprises japonaises.

Avant la TICAD V, des industries japonaises dont la Fédération des organisations économiques (KEIDANREN) et le gouvernement japonais avaient émis une recommandation commune pour la TICAD V lors du  « Conseil Public-Privé pour la Promotion de la TICAD V ». Ces organisations avaient fait remarquer qu’en Afrique aussi bien les secteurs privés que publics ont un besoin d’un développement de leurs ressources humaines afin de cultiver un réseau humain puissant entre le Japon et l’Afrique. La recommandation a également mentionné l’importance de l’augmentation du nombre d’Africains visitant le Japon, ainsi que la conscience croissante parmi les Africains de l’efficacité des technologies et des systèmes des entreprises japonaises. L’ABE Initiative a été lancée en conséquence de cette recommandation.

La JICA s’est vue confier la mission de mettre en place un diplôme de Master et un programme de stage dans le cadre de l’ « ABE Initiative » développée pour les pays dont les demandes officielles ont été approuvées par le gouvernement japonais.

  1. Objectif

L’objectif de l’ « ABE Initiative » est d’apporter un soutien au jeune personnel ayant le potentiel de contribuer au développement des industries africaines. Ce programme offre des possibilités pour les jeunes africains et africaines de suivre un cours de Master dans les universités japonaises en tant qu’étudiants internationaux (les participants ci-dessous) et d’expérimenter des stages dans des entreprises japonaises.

Le but est qu’ils développent des compétences efficaces afin de pouvoir apporter leur contribution dans des domaines variés. Au-delà de l’acquisition de compétences et de connaissances, ce programme vise également à former un personnel excellent capable de reconnaitre et de comprendre le contexte de la société japonaise et les systèmes des entreprises japonaises. Ce programme vise à créer au final un réseau de contributeurs potentiels au développement des industries japonaises, qui faciliterait les affaires japonaises à s’engager dans des activités économiques en Afrique.

  1. Caractéristiques

– Combinaison d’un cours de Master et d’un stage au Japon

– Accès à environ 75 universités japonaises listées

– La durée du cours de Master pour les participants sélectionnés est 1 ou 2 années

– Accès aux entreprises japonaises pour effectuer des stages après le cours de Master

– Développement d’un personnel industriel africain doué d’une compréhension profonde de la société japonaise après un long séjour au Japon

– Un réseau renforcé entre le personnel industriel africain et le secteur privé japonais

– Possibilité de recrutement par des entreprises japonaises

  1. Pays concernés

Un ensemble de 54 pays du continent africain

  1. Participants visés

Les participants visés sont composés des deux types de personnel suivants:

  1. Personnes du secteur privé

Jeunes individus engagés ou sur le point d’être engagés dans des activités économiques dans le secteur privé local entretenant et développement des liens forts avec des entreprises japonaises.

  1. Officiels gouvernementaux

Jeunes officiels tels que fonctionnaires prenant part à la gouvernance et à l’élaboration des politiques et souhaitant contribuer au développement de l’Afrique.

Jeunes officiels qui sont engagés dans des industries auxquelles les entreprises japonaises sont susceptibles de contribuer dans leur pays.

  1. Nombre de participants marocains

A l’issue de la participation du septième groupe qui part en 2021, un total de 77 participants marocains a bénéficié du programme « ABE Initiative ».

Allocution de l’ambassadeur nippon à Rabat : Le Maroc est un partenaire privilégié pour le Japon en Afrique

Dans une cérémonie organisée mercredi 27 octobre en sa résidence à Rabat, l’ambassadeur du Japon M. Shinozuka Takashi a reçu les jeunes bénéficiaires des bourses japonaises dans le cadre de la 7ème session du programme de coopération « African Business Education (ABE), Initiaive for Youth ». Ils sont au nombre de 73 Marocains retenus auxquels il a adressé le discours que nous publions ci-dessous :

« Je remercie tout d’abord les éminentes personnalités d’avoir bien voulu honorer de leur présence cette réception pour féliciter et encourager les jeunes lauréates qui vont partir au Japon dans le cadre du programme de coopération intitulé « African Business Education Initiative for Youth » ou ABE Initiative tout court, mis en place par la JICA.  C’est là un programme qui a été mis à la disposition de jeunes africains depuis 2015 dans le cadre de la TICAD afin d’accompagner la croissance dynamique sur le continent, la TICAD étant une conférence internationale organisée par le Japon pour promouvoir le développement de l’Afrique.

Il s’agit d’une bourse d’études pour poursuivre une formation académique supérieure (niveau Master) dans des universités de mon pays, avec l’opportunité de compléter leur cursus par des stages dans des entreprises japonaises. 73 jeunes Marocaines et Marocains ont pu bénéficier de ce programme jusqu’ici, et avec les lauréates d’aujourd’hui, cela fera 77.  Nous espérons que nous aurons pu contribuer au développement du capital humain au Maroc et sur le continent.

Et à cette occasion, permettez-moi de dire un mot sur les relations nippo-marocaines.  Le Maroc est un partenaire privilégié pour le Japon en Afrique, et aussi la deuxième destination préférée des investisseurs japonais sur le Continent.  Notre partenariat gagnant-gagnant ne fait que se renforcer.  Nous avons toujours été impressionnés par la croissance sage, équilibrée, équitable et durable du Royaume sous la Haute Bienveillance de son Souverain Sa Majesté le Roi Mohammed VI, mais surtout depuis l’an dernier, le Maroc a attiré notre admiration par sa gestion de la crise sanitaire due à la COVID19 et par sa campagne de vaccination.  Nous sommes convaincus qu’avec un nouveau gouvernement, une feuille de route pour 2035, à savoir le Nouveau Modèle de Développement, et l’immunité collective bientôt atteinte, le Maroc est résolument sur la bonne voie.

Je souhaite donc bonne chance aux quatre lauréates qui s’apprêtent à partir.  Je suis certain qu’à l’instar de leurs aînés, elles feront un excellent séjour au Japon inchallah, et que leur expérience leur permettra de jouer un rôle important non seulement pour le Maroc, mais aussi pour leurs frères et soeurs africains. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page