Le Liban et la Palestine rejoignent l’Accord d’Agadir

Ligue arabe

Le Liban et la Palestine ont rejoint l’Accord de libre-échange d’Agadir, lors d’une réunion tenue en marge des travaux de la 153e session du Conseil de la Ligue des Etats arabes, au niveau des ministres des affaires étrangères.

Les ministres des affaires étrangères des pays membres de l’accord, à savoir le Maroc, l’Égypte, la Jordanie et la Tunisie, ainsi que ceux de la Palestine et du Liban ont signé le procès-verbal d’adhésion.

Le Maroc a été représenté à cette réunion par la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargée des Marocains résidant à l’étranger, Mme Nezha El Ouafi.

A cette occasion, le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Al Maliki, a souligné l’importance pour son pays d’adhérer à cet accord afin d’élargir son réseau de relations commerciales et d’ouvrir de nouveaux marchés pour les produits palestiniens.

Dans une déclaration à la presse, M. Al Maliki a noté que cet accord aidera la Palestine à élargir les perspectives du commerce en termes d’exportations et à offrir des opportunités d’emploi aux jeunes.


Avec l’adhésion de la Palestine et du Liban, le nombre des États membres de l’accord s’élève désormais à six.

L’accord d’Agadir, lancé à l’initiative du Maroc, vise à libéraliser le commerce extérieur entre les États membres, encourager les investissements internes et externes, réaliser l’intégration économique et développer le partenariat commercial et économique avec les pays européens de la rive nord de la Méditerranée.