Le Maroc et le Pérou appelés à renforcer davantage leur coopération commerciale

Maroc - Perou

Le Maroc et le Pérou sont invités à renforcer davantage leur coopération commerciale afin de tirer le meilleur des potentialités économiques des deux pays, a indiqué l’ambassadeur du Maroc à Lima, Amine Chaoudri.

Les deux pays, “leaders régionaux dans de nombreux domaines sont invités à œuvrer davantage pour la consolidation des liens commerciaux”, a dit le diplomate marocain lors d’une interview accordée au quotidien “Expreso”, un grand tirage péruvien, notant que le Royaume, premier investisseur en Afrique avec plus de 1.000 accords de partenariat, représente pour le Pérou une véritable porte d’entrée sur les marchés de ce continent.

Dans ce sens, il a relevé que le volume des échanges commerciaux annuels entre le Maroc et le Pérou n’est pas encore à la hauteur des excellentes relations politiques et diplomatiques bilatérales, qui remontent à plus d’un demi-siècle.

M. Chaoudri a rappelé que le Maroc et le Pérou sont liés par des relations fructueuses depuis l’établissement de relations diplomatiques en 1964, soulignant que ces liens ont été davantage solidifiés à la faveur de la visite historique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Lima en 2004, marquée par la signature de plusieurs accords de coopération.

En ce qui concerne les principaux domaines de coopération entre les deux pays, l’ambassadeur du Maroc au Pérou a mis en avant le leadership marocain dans la production de phosphate ainsi que les industries automobile et aéronautique.

Dans le même contexte, il a fait observer que les secteurs des énergies renouvelables, solaires et éoliennes, et du tourisme constituent également des pistes de coopération prometteuses.

M. Chaoudri a souligné, par ailleurs, le climat de stabilité qu’offre le Maroc, les importants taux de croissance qu’il a réalisés et l’inflation qui figure parmi les plus basses de la région, mettant en exergue la volonté de SM le Roi de réaliser un développement stratégique et intégré basé sur la diversification des marchés et de la production. Le diplomate a ajouté que le Royaume, un trait d’union entre l’Afrique et l’Amérique du Sud, voit en cette dernière une plateforme économique et commerciale dans le cadre de la diversification de ses marchés.

L’Ambassadeur du Maroc à Lima a tenu à souligner la nécessité d’œuvrer à la concrétisation des accords signés entre les deux pays et exploiter les opportunités offertes à même de consolider davantage les relations bilatérales et hisser le volume des échanges commerciaux.