Le Maroc, un espace concurrentiel prometteur pour les investissements

Le Royaume offre un espace concurrentiel prometteur pour les investissements dans les domaines de l’industrie automobile et aéronautique, ont souligné, jeudi à Casablanca, les participants à un séminaire sur les nouveaux métiers industriels du Maroc.

De nombreux groupes industriels mondiaux sont intéressés par la dynamique soutenue de développement industriel que connaît le Maroc dans les secteurs de l’automobile et l’aéronautique, impulsée entre autres par le Plan d’accélération industrielle (PAI) 2014-2020, ont souligné les intervenants lors de cette rencontre, initiée par la Chambre de commerce britannique au Maroc.

A cet égard, la secrétaire générale du ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Latifa Chihabi, a indiqué que le Maroc connaît une grande dynamique industrielle à la faveur de sa stratégie efficace élaborée en la matière, laquelle a donné « des résultats encourageants ».
Elle a, dans ce sens, mis l’accent sur l’importance que revêt le PAI pour le développement et le renforcement du tissu économique national dans les années à venir, en faisant du secteur industriel un pourvoyeur d’emploi, une locomotive de développement et un catalyseur de croissance économique.

Selon Chihabi, le Plan d’accélération industrielle s’assigne pour objectifs de créer quelque 500.000 postes d’emploi, d’augmenter de 9 points la part du PIB industriel en passant de 14 à 23 % et de relever les capacités d’exportations aux niveaux quantitatif et qualitatif.
Elle a de même souligné l’importance de développer et de diversifier le système industriel en optant également pour la fabrication de pièces détachées en composite pour l’industrie aéronautique.


De son côté, le président de l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (AMICA), Hakim Abdelmoumen, a fait savoir que le Maroc est devenu un « véritable espace » pour attirer de grands investissements, en particulier ceux relatifs aux nouveaux métiers industriels, à leur tête l’aéronautique et l’automobile, et ce grâce à sa position géographique distinguée et sa vision stratégique dans le secteur industriel.

Le Royaume ambitionne de devenir une grande plate-forme de fabrication et d’exportation industrielles, a-t-il estimé, notant que de grands groupes ont adhéré à la dynamique industrielle enclenchée dans le pays, dont les sociétés Bombardier spécialisée dans l’industrie aéronautique, les compagnies Renault et Peugeot dans l’automobile et l’entreprise TE Connectivity dans la fabrication de produits pour les applications spécifiques pour l’industrie automobile.