Le Mexique renforce la surveillance à la frontière avec les Etats-Unis

mexique

Le gouvernement mexicain a renforcé ce weekend la surveillance à la frontière avec les Etats-Unis pour empêcher le passage de migrants clandestins à travers le déploiement des effectifs de la Garde nationale, ainsi que des policiers et des agents du service des migrations.

Cette présence a été critiquée par le prêtre Francisco Javier Calvillo, directeur de la Maison du migrant à Ciudad Juarez, ville mexicaine frontalière avec celle d’El Paso (Texas). Le Mexique “fait le travail des Etats-Unis“, a-t-il déclaré devant la presse.

→ Lire aussi : Mexique : billets d’avion à un dollar pour les migrants voulant rentrer dans leur pays

En raison de la vague de migrants clandestins, venus principalement d’Amérique centrale, qui ont traversé le Mexique ces derniers mois pour tenter de franchir sa frontière nord et d’entrer aux Etats-Unis, le président Donald Trump a posé de dures exigences au gouvernement mexicain, le menaçant de lui imposer des droits de douane punitifs s’il n’agissait pas assez contre ces flux.

Après un accord initial, le gouvernement du président de gauche Andres Manuel Lopez Obrador s’est engagé à déployer 7.000 gardes nationaux dans la zone sud du Mexique, et la surveillance a été également renforcée sur la frontière nord, sans que des données chiffrées sur ces déploiements dans le nord ne soient disponibles.


Les Etats-Unis ont enregistré récemment des chiffres record d’arrestations de migrants clandestins. M. Trump considère que l’arrivée incontrôlée de migrants est une menace pour la sécurité des Etats-Unis.