ban600

Le Nobel de chimie 2018 à deux chercheurs américains et un Britannique

Le Nobel de chimie 2018 à deux chercheurs américains et un Britannique

Le Prix Nobel de chimie 2018 a été attribué à Frances H. Arnold (USA), George P. Smith (USA) et Gregory P. Winter (Royaume-Uni), a annoncé mardi à Stockholm l'Académie royale suédoise des sciences.

Le prix Nobel de chimie 2018 revient à Frances H Arnold (États-Unis) "pour l'évolution dirigée des enzymes", l'autre moitié étant partagée entre George P Smith (États-Unis) et Sir Gregory P Winter (Royaume-Uni) "pour l'exposition sur phage de peptides et anticorps ".

"Les lauréats du prix Nobel de chimie de cette année ont été inspirés par le pouvoir de l'évolution et utilisé les mêmes principes - changement génétique et sélection – pour développer des protéines qui résolvent les problèmes chimiques de l’humanité", a expliqué l’Académie.

"Nous sommes au début de la révolution dirigée de l’évolution qui, à bien des égards, apporte et apportera le plus grand avantage pour l'humanité", a-t-on ajouté.

→ Lire aussi : Lancement de la 16ème édition du Grand Prix national de la presse

Frances H. Arnold, qui devient la 5ème femme lauréate du Prix Nobel de chimie, est née en 1956 à Pittsburg, aux Etats-Unis. Elle obtient son doctorat de l’Université de Californie. Elle est professeure d’ingénierie chimique, d’ingénierie biologique et de biochimie à l’Institut de technologie Pasadena en Californie.

George P. Smith est né en 1941 à Norwalk aux Etats-Unis. Il obtient son doctorat en 1970 à l’Université Harvard Cambridge (USA). Il est professeur émérite des sciences biologiques à l’Université de Missouri Columbia.

Gregory P. Winter est né en 1951 à Leicester au Royaume-Uni. Il obtient son doctorat en 1976 à l’Université de Cambridge. Il est chercheur émérite au laboratoire de biologie moléculaire de Cambridge.

Le prix Nobel de Chimie 2017 a été décerné à Jacques Dubochet (Université de Lausanne, Suissse), Joachim Frank (Université de Columbia, New-York, Etats-Unis) et Richard Henderson (Université de Cambridge, Grande-Bretagne) pour leurs travaux sur la cryo-microscopie électronique permettant d'étudier la structure moléculaire de système biologiques complexes, notamment la structure de protéines en solution.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :