Le service militaire n’est plus un choix pour les femmes

Le service militaire

Par Saad Bouzrou

Le projet de loi concernant le service militaire a été approuvé à l’unanimité par la commission de la justice, de la législation et des droits de l’homme à la chambre des représentants. Plusieurs amendements proposés ont par ailleurs été rejetés.

Le projet de loi concernant le service militaire vient de franchir un premier pas important, avant sa publication au bulletin officiel et son entrée en vigueur. En effet, la Commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la première Chambre du Parlement a approuvé mercredi, à l’unanimité, ce projet de loi, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum dans son édition de ce jeudi 27 décembre.

Le quotidien rapporte que le gouvernement a rejeté, lors d’une réunion tenue à huis-clos, l’amendement, proposant que le service militaire soit facultatif pour les femmes. Or, le ministre délégué chargé de la Défense nationale, Abdellatif Loudiy, a fait savoir, pour rejeter ce caractère facultatif, l’argument de l’égalité entre les deux sexes dans la Constitution du royaume et le discours prononcé par S.M le Roi lors de l’ouverture de la session d’automne du Parlement, discours dans lequel le souverain avait insisté sur le principe d’égalité entre les deux sexes et la non discrimination entre les différentes couches sociales pour le service militaire.

→ Lire aussi : Le projet de loi relatif au service militaire tend à consolider le sentiment d’appartenance à la patrie


Le ministre a rejeté également l’amendement selon lequel l’intégration à la fonction publique devrait être conditionnée par l’accomplissement du service militaire. L’amendement concernant l’exception des étrangers naturalisés au Maroc n’a pas non plus été approuvé par le gouvernement.

Néanmoins, d’autres amendements ont été retenus, précise Akhbar Al Yaoum. Il s’agit notamment de l’admission des jeunes qui accomplissent le service militaire aux concours organisés par les Forces armées royales (FAR) pour des recrutements et de l’octroi des pensions d’invalidité aux jeunes victimes d’accidents lors du service militaire. Cependant, la durée du service militaire reste la même, ainsi que l’âge, fixé entre 19 ans et 25 ans.

Pour rappel, le projet de loi N°44.18 relatif au service militaire a été adopté, en août 2018, en Conseil des ministres, présidé par le Roi Mohammed VI et précise que les citoyennes et citoyens contribuent à la défense de la patrie et de son intégrité territoriale. En vertu de l’article 4 de ce projet, la durée du service militaire est de 12 mois.