Le SIAM 2019 : l’agriculture aux couleurs de l’emploi

Le SIAM 2019 : l’agriculture aux couleurs de l’emploi

Par Souad Mekkaoui

A sa 14e édition, le SIAM (Salon international de l’agriculture au Maroc) est encore fidèle au rendez-vous, dans une édition ex­ceptionnelle, du 16 au 21 avril, dans la ville impériale ; et s’inscrit, cette année, sous le thème de « L’Agricultu­re, levier d’emploi et avenir du monde rural » pour rester en harmonie avec les enjeux nationaux et les défis du nouveau modèle de développement et faire écho à la feuille de route an­noncée par Sa Majesté le Roi Moham­med VI qui met l’accent sur le secteur agricole, support de croissance et mo­teur de l’emploi.

Un rendez-vous annuel incontournable

A l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 3ème année légis­lative, en date du 12 octobre 2018, le Roi Mohammed VI soulignait : «Outre la formation professionnelle érigée en levier d’insertion dans la vie active, le secteur agricole peut être un pourvoyeur d’emplois plus performant et un instrument plus efficace pour assurer de meilleures conditions de vie et d’établissement en milieu rural.

Voilà pourquoi Nous appelons à une consolidation des acquis réalisés dans le domaine agricole et à la création de nouvelles activités génératrices d’em­plois et de revenus, notamment en fa­veur des jeunes en milieu rural.

Notre finalité est de favoriser l’émergence d’une classe moyenne agricole, d’en consolider l’ossature pour qu’en définitive, elle puisse exercer sa double vocation de facteur d’équilibre et de levier de développe­ment socio-économique, à l’image de la classe moyenne urbaine et du rôle clé qui lui est dévolu… »

En effet, placé sous le haut patro­nage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le SIAM, fer de lance du Plan Ma­roc Vert, accueille la Suisse comme pays à l’honneur, table, cette année, sur 1 million de visiteurs et attend 1500 exposants de 72 pays. Devenu une véritable vitrine du secteur agri­cole, ce Salon qui compte parmi les plus grands événements de l’Afrique dédiés à l’agriculture et aux acteurs du secteur agricole est aussi une référence de l’agriculture dans le monde. Au­jourd’hui, il est présenté comme étant une plateforme africaine d’affaires, d’opportunités d’investissement, de rencontres et d’échanges entre les ac­teurs du secteur agricole et une action marketing capitale pour plusieurs en­treprises. Preuve s’il en faut, toutes les éditions du SIAM durant lesquelles plusieurs conventions et accords ont été signés par les professionnels du secteur agricole créant ainsi des oppor­tunités de business pour conclure des transactions dans ce sens.

L’Agriculture, socle de l’économie et levier d’emploi

Lancé en 2006 par l’initiative et la volonté Royale, le Salon internatio­nal de l’agriculture accompagne le développement du secteur agricole qui constitue l’essence de l’économie du pays et contribue à son évolution. D’ailleurs, au fil des années, le secteur a su s’adapter à différentes fluctuations pour finalement s’imposer comme l’un des piliers les plus importants de l’éco­nomie et le premier pourvoyeur d’em­ploi au Maroc. Avec une part de 14% du produit intérieur brut (PIB), soit l’équivalent de 74 milliards de dirhams, l’agriculture est l’un des secteurs stra­tégiques du Royaume qui concentre à lui seul 40% de la population active et plus de 80% en zone rurale, soit plus de 4 millions d’emplois. Et c’est dans ce sens que, mis en place depuis plus de dix ans, le PMV (Plan Maroc Vert) est reconnu en tant que véritable le­vier de développement de l’agricultu­re nationale par les institutions et les partenaires internationaux (FMI, FAO, BAD, UE...). En seulement dix ans, le chiffre d’affaires de la production ali­mentaire marocaine est passé de 87,3 milliards de dirhams (plus de 7Mds d’euros) à 142,5 milliards de dirhams (près de 13Mds d’euros), soit un bond de 6 % (Office des Changes – avril 2015). Aussi pour assurer l’émergence d’une classe moyenne agricole en me­sure d’assurer un développement so­cio-économique durable au pays, une dynamique nationale dont le monde rural fait partie intégrante doit-elle relever des défis notamment écono­miques, sociaux et environnementaux. Dès lors, le SIAM accueille aussi les douze régions du royaume (Tan­ger-Tétouan-Al Hoceima, l’Oriental, Fès-Meknès, Béni-Mellal-Khénifra, Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Set­tat, Marrakech-Safi, Darâa-Tafilalet, Souss-Massa, Guemim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla- Oued Ed Dahab) au sein du pôle Ré­gions.

À propos de l'auteur:

Souad Mekkaoui

Souad Mekkaoui est la Directrice de la Rédaction de « Maroc diplomatique ». Une passion pour l’écriture et un irrésistible désir de communiquer. Auparavant professeur de langue française, écrivaine et aujourd’hui journaliste en charge de « Maroc diplomatique » dans ses versions écrite et numérique, Souad Mekkaoui, auteure de Plus forte que la souffrance et Femmes au purgatoire, elle est aussi une femme engagée avec sa plume contre les abus de tous genres, sociétaux et moraux. Son style s’inspire de l’impertinence, il nous livre en revanche une vision pertinente des choses, il questionne…

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :