Le SIEL 2019, une occasion pour mettre en valeur les relations maroco-espagnoles

SIEL

La Directrice générale du livre et de l’encouragement à la lecture en Espagne, Mme Olvido Garcia Valdés, a indiqué, jeudi à Casablanca, que le Salon international de l’édition et du livre de Casablanca (SIEL-2019) est une occasion pour mettre en valeur les relations maroco-espagnoles, qualifiant ces liens d'”historiques”.

“Le SIEL se veut un espace de rencontres, d’échange et de réciprocité”, a-t-elle affirmé dans un entretien accordé à la MAP en marge de l’ouverture de la 25ème édition du SIEL, dans laquelle l’Espagne est le pays invité d’honneur.

Il s’agit également d’une occasion pour mettre en valeur les liens historiques qui unissent les deux Royaumes voisins, a-t-elle ajouté.

Après avoir mis en avant les relations séculaires existant entre le Maroc et l’Espagne, Mme Garcia Valdés a mis en exergue l’importance de la traduction des littératures arabe et espagnole vers les deux langues, pour unir les cultures des deux pays.

Les instituts Cervantès jouent un rôle important dans l’apprentissage de la langue espagnole et la vulgarisation de la culture espagnole au Royaume, a-elle-dit, appelant, à cet égard, à déployer plus d’efforts en vue de renforcer l’enseignement de cette langue dans les collèges, les lycées et les instituts marocains.


Mme Garcia Valdés a, par ailleurs, souligné l’intérêt grandissant pour les livres en langue espagnole, faisant part de son souhait de voir cet intérêt englober d’autres disciplines et thématiques.

→ Lire aussi : SIEL 2019: Le stand du CNDH consacré à la question de la migration

C’est dans ce sens que la Fédération espagnole des éditeurs a saisi l’occasion, à travers sa participation au SIEL de Casablanca (7-17 février) d’établir des contacts avec des éditeurs marocains en vue de promouvoir l’échange entre les deux littératures, a noté la responsable espagnole.

L’Espagne est le pays invité d’honneur de la 25e édition du SIEL, qui constitue une excellente occasion pour promouvoir la connaissance et la présence de la littérature espagnole au Maroc et renforcer les liens et le dialogue culturel entre les deux pays.


Sous la devise “Le voyage des langues”, le ministère espagnol de la Culture et du sport, via la direction générale du livre et de l’encouragement à la lecture et à l’action culturelle espagnole, ainsi que le ministère espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, via l’Institut Cervantès et l’ambassade d’Espagne au Maroc, participent à cette manifestation culturelle avec un vaste programme d’activités réunissant une quarantaine d’auteurs espagnols et marocains, selon un communiqué de l’Ambassade d’Espagne à Rabat.

Le pavillon de l’Espagne au SIEL exposera ainsi une sélection choisie de la production éditoriale espagnole de cette dernière année dans tous les domaines, aussi bien en castillan que dans les autres langues officielles espagnoles.

Le programme accorde une place importante aux auteurs marocains proches, du point de vue littéraire, de l’Espagne. C’est ainsi que deux tables rondes sont prévues, sous le titre de «El español, más al sur» (L’espagnol, plus méridional), qui rassembleront des auteurs marocains qui écrivent en espagnol.

Poétesse, essayiste et traductrice espagnole, Mme García Valdés est diplômée en philosophie de l’Université d’Oviedo et en Romance philologie de l’ Université de Valladolid. Son travail apparaît dans diverses anthologies de la littérature espagnole, notamment dans “La prueba del nueve” (1994), “Ellas tienen la palabra” (1997), “El último tercio del siglo” (1968-1998).


Mme García Valdés a reçu le prix national de poésie pour son recueil “Y todos estábamos vivos”.