A LA UNEMaroc

Le vote, un devoir national et moral concrétisant la participation à la vie publique et politique

Le vote constitue un devoir national et moral qui concrétise la participation des citoyens dans la vie publique et politique et la gestion de la chose publique au niveau national et territorial, a souligné le professeur universitaire Yahia Haloui.

Dans un article intitulé «Le vote, un droit individuel et un devoir national», M. Haloui, professeur à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales relevant de l’Université Mohammed Premier d’Oujda, a noté que le vote libre est un droit du citoyen et que les autorités ont l’obligation de le sécuriser, de faciliter son exercice et de préserver son essence et sa raison d’être.

Ce droit constitutionnel contribue à la poursuite et la consécration de l’édification des institutions de l’Etat démocratique moderne, a-t-il relevé, ajoutant que la Constitution de 2011 a réaffirmé la place du droit de vote parmi les droits politiques, mais aussi parmi les droits fondamentaux du citoyen en général.

→ Lire aussi : L’APCE observera les élections législatives au Maroc

Le droit de vote fait partie des droits constitutionnels de première catégorie, qui sont inaliénables et ne peuvent être remis en question, a insisté M. Haloui.

Pour ce qui est de l’abstention de vote, il a indiqué que différentes approches sont mises en œuvre pour traiter ce phénomène selon le pays concerné, précisant que certains Etats ne prévoient aucune sanction contre l’abstentionnisme, alors que certains autres imposent des sanctions.

Dans cette deuxième catégorie, certains Etats considèrent l’abstention comme une simple infraction administrative entrainant des sanctions d’ordre administratif, alors que certains autres vont plus loin et qualifient l’abstentionnisme de crime passibles de poursuites judiciaires, a-t-il poursuivi.

Au Maroc, la Constitution et l’ensemble de l’arsenal juridique n’ont prévu aucune sanction contre l’abstention de vote, que ce soit d’ordre administratif ou judiciaire.

Le législateur marocain a consacré le droit de vote tout en le considérant comme un devoir patriotique, a mis en exergue M. Haloui.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page