Les Etats-Unis accusent la Russie de continuer de cibler les élections américaines

La Russie

Les hauts responsables de la sécurité nationale et des renseignements américains ont averti, jeudi, que la Russie continue de cibler les élections américaines pour affaiblir et diviser les Etats-Unis.

En ce qui concerne l’implication de la Russie dans les élections de mi-mandat, la Russie continue de lancer une campagne de messages généralisée visant à affaiblir et diviser les Etats-Unis“, a déclaré le directeur du renseignement national, Daniel Coats, lors d’une conférence de presse conjointe à la Maison Blanche.  “Nous savons qu’il y en a d’autres qui ont la capacité et peuvent envisager des activités d’influence“, a-t-il ajouté.

C’est une menace que nous devons prendre très au sérieux“, a mis en garde, pour sa part, Christopher Wray, le directeur du FBI, notant que, pour l’heure, les efforts de la Russie pour tenter de “saper nos valeurs fondamentales” ne sont pas aussi importants qu’ils l’ont été pour influencer l’élection présidentielle de 2016.

→ Lire aussi : Helsinki : l’indulgence de Trump envers Poutine provoque la colère à Washington

Le patron de la police fédérale a indiqué qu’il n’avait pas pour l’instant constaté d’attaque directe sur les infrastructures électorales. “Ce que nous voyons, ce sont des tentatives d’influence mal intentionnées“, a-t-il ajouté. Les soupçons d’ingérence de la Russie dans la présidentielle de 2016 ont conduit le ministère de la Justice à nommer un procureur spécial chargé d’enquêter sur ces agissements, y compris une possible collusion entre l’équipe de campagne de Donald Trump et les autorités russes.


Ces nouvelles révélations interviennent des semaines après que Trump eut publiquement critiqué les conclusions des agences de renseignement américaines concernant l’ingérence russe. Après avoir subi un tollé bipartisan, Trump a déclaré plus tard qu’il acceptait ces conclusions. Dans la foulée, John Bolton, Conseiller à la sécurité nationale, a déclaré que le président Donald Trump avait lancé un “vaste effort à l’échelle du gouvernement” pour protéger les élections américaines après la tentative d’ingérence de la Russie en 2016.

Dans une lettre adressée aux démocrates au Sénat jeudi, il déclare: “Le président Trump ne tolère pas et ne tolérera aucune ingérence dans le système de gouvernement représentatif américain“.