Les Etats-Unis veulent revenir sur la lune d’ici 2024

Les Etats-Unis veulent revenir sur la lune d’ici 2024

Les Etats-Unis ont pour objectif de renvoyer des humains sur la lune à l'horizon 2024, quatre ans plus tôt que prévu par la NASA, a annoncé mardi le vice-président US Mike Pence.

"Certains diront que c’est trop dur, trop risqué, trop coûteux, mais on avait dit la même chose en 1962", a affirmé M. Pence dans une allocution lors de la 5ème réunion du National Space Council à Huntsville, en Alabama, faisant référence à l’année où le président John F. Kennedy avait livré son fameux discours "nous choisissons d’aller sur la lune".

"Aujourd’hui comme à l’époque, les Etats-Unis ont un président rêveur, qui comprend que c’est un défi que nous refuserons de retarder à nouveau et que nous comptons surmonter encore une fois", a relevé M. Pence.

Afin d’encourager la NASA à accélérer son programme, le vice-président a indiqué que le Space Council e compte livrer une série de recommandations au président Trump pour forcer l’agence spatiale à "adopter une nouvelle mentalité qui commence par la mise en place d’objectifs ambitieux et le respect des délais".

L’une des recommandations exigera que l’équipe d’astronautes qui prendra part à la première mission atterrisse au pôle sud de la lune où se trouve la majorité de l’eau glacée sur la planète.

Le vice-président a martelé que l’administration américaine était prête à remplir cet objectif "par tous les moyens nécessaires", exhortant la NASA à avoir "le courage" d’utiliser des plateformes commerciales qui sont moins coûteuses et peuvent être livrées plus rapidement.

Le président Donald Trump avait signé sa première directive présidentielle sur l’espace en décembre 2017, rendant officielle la politique de retour des Etats-Unis sur la lune.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :