Les eurodéputés exigent le retour rapide à un espace Schengen “pleinement opérationnel”

Parlement européen

Les eurodéputés ont exigé le retour rapide à un espace Schengen “pleinement opérationnel”, ce qui est “nécessaire pour préserver la liberté de circulation et garantir la relance économique” après la crise du Covid-19.

Dans une résolution adoptée vendredi par 520 voix pour, 86 contre et 59 abstentions, les députés européens expriment leur inquiétude quant à la situation actuelle relative aux contrôles aux frontières intérieures de l’espace Schengen et à leurs conséquences sur les citoyens et les entreprises.

La résolution souligne qu’”un retour rapide et coordonné à un espace Schengen pleinement opérationnel est primordial afin de préserver la liberté de circulation, l’une des principales réussites de l’intégration européenne, et de garantir la relance économique de l’UE après la pandémie”.

Les eurodéputés rejettent en particulier les mesures bilatérales prises sans coordination par certains États membres et insistent sur le principe de “non-discrimination” pour la réouverture des frontières.

Les députés en appellent, par ailleurs, à un débat urgent sur la mise en place d’un plan de relance pour Schengen, afin d’empêcher que les contrôles temporaires aux frontières intérieures ne deviennent semi-permanents.


Le projet devrait également inclure des plans d’urgence en cas de potentielle seconde vague.

Après avoir réintroduit des contrôles aux frontières intérieures afin de contenir la pandémie de COVID-19, les pays de l’UE ont commencé à lever ces contrôles ainsi que les restrictions de circulation.

La Commission européenne avait recommandé aux pays de l’espace Schengen en particulier de lever les contrôles aux frontières intérieures à la date du 15 juin 2020.

L’espace Schengen comprend la plupart des États membres de l’UE, à l’exception de la Bulgarie, de la Croatie, de Chypre, de l’Irlande et de la Roumanie. Des pays tiers ont également rejoint l’espace, à savoir l’Islande, la Norvège, la Suisse et le Liechtenstein.


L’Europe célèbre cette semaine le 35e anniversaire de l’accord signé le 14 juin 1985 à Schengen (Luxembourg) ayant aboli les contrôles aux frontières intérieures.