Les Sud-Coréens se rendent aux urnes malgré l’épidémie

Sud-Coréens

Malgré la pandémie du nouveau coronavirus, les Sud-Coréens se sont déplacés en masse mercredi, pour prendre part au scrutin leur permettant d’élire leurs députés.

En Corée du Sud, un des premiers pays touchés par le Covid-19, des mesures drastiques ont été prises pour permettre la tenue des élections nationales. Les électeurs qui se présentent aux bureaux de vote, ouverts à 6h00 (heure locale), doivent impérativement porter un masque. Par ailleurs, en files d’attente aux abords des bureaux de vote, ils sont tenus de respecter une distance d’un mètre au minimum les uns des autres.

Leur température est prise de façon systématique. Tous doivent se frotter les mains avec du gel hydro-alcoolique avant d’enfiler des gants en plastique. Ceux qui présentent de la fièvre sont dirigés vers un isoloir spécial qui est désinfecté après chaque utilisation.

Ce pays de l’Asie de l’Est fût en un temps le deuxième plus important foyer de contamination au monde. Grâce à une stratégie de dépistage massif et d’investigation poussée sur les personnes entrées en contact avec les malades la tendance a été inversée.

Selon le dernier bilan des Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC), la Corée du Sud a signalé, mercredi, 27 nouveaux cas de contamination au Covid-19, portant le nombre total des infections à 10.591.