Les véhicules les plus polluants interdits de circulation à Paris et à Lille

Les véhicules les plus polluants interdits de circulation à Paris et à Lille

Les niveaux élevés de pollution atteint à Paris ont amené les autorités à y interdire, mercredi, la circulation des véhicules les plus polluants, une mesure appliquée également pour la première fois à Lille, au nord de la France.

A Paris comme à Lille, seuls les véhicules étiquetés de 0 à 3 selon la classification Crit'air (certificat qualité de l'air) sont autorisés à rouler alors que ceux non classés ou classés 4 et 5 en sont exclus.

Dans les deux villes, les organismes régionaux de surveillance de la qualité de l'air ont relevé depuis plusieurs jours un niveau de concentration de particules fines supérieur au seuil d'information fixé à 50 μg /m3.

Le gouvernement français avait, par le passé, annoncé une série de mesures destinées à améliorer la qualité de l’air en milieu urbain en promouvant les transports les plus respectueux de l’environnement et en rendant obsolète le modèle de la voiture individuelle.

→ Lire aussi : Remise de 280 radars à la police et la gendarmerie pour contrôler les vitesses des véhicules

Le plan tend notamment à faciliter le recours au covoiturage ou aux voitures propres, via le déploiement de bornes de recharge électrique.

Depuis la fin de semaine dernière, certaines mesures avaient encore été adoptées, comme la réduction de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée sur les autoroutes et les voies rapides de la région Ile-de-France, entourant Paris.

A Lille, la vitesse est limitée depuis le 1er février à 70 km/h, contre 90km/h auparavant, sur une partie du périphérique, de façon expérimentale.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la pollution de l'air est responsable de la mort de 48.000 personnes chaque année en France.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :