ban600

L’exemplarité et la pertinence de la stratégie de Sa Majesté le Roi en matière de lutte anti-terroriste saluée par la communauté internationale à New York

L’exemplarité et la pertinence de la stratégie de Sa Majesté le Roi en matière de lutte anti-terroriste saluée par la communauté internationale à New York

L'"exemplarité” et la "pertinence” de la stratégie multidimensionnelle mise en place par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en matière de lutte anti-terroriste au Maroc et bien au delà, ont été saluées par la communauté internationale à New York, à l’occasion de la 7è réunion ministérielle du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF), qui s’est tenue, mercredi en marge des travaux de la 71è Assemblée générale de l’ONU.

C’est ainsi que le ministre néerlandais des Affaires étrangères du Royaume des Pays Bas, Bert Koenders, dont le pays co-préside avec le Maroc le GCTF, depuis le mois d’avril 2016, a tenu à saluer “la grande admiration” de son pays à l’endroit de l’approche multidimensionnelle adoptée par le Maroc en matière de lutte anti-terroriste, sous le “leadership” de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en saluant l’appel du Souverain “en faveur d’une coalition de musulmans, de chrétiens et de juifs contre l’extrémisme violent”.

“Nous avons une grande admiration pour les actions mises en oeuvre par le Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi, qui a mis l’accent - dans le discours Royal du 20 août dernier - sur l’impérieuse nécessité de former une coalition de musulmans, de chrétiens et de juifs et des autres spiritualités contre les discours haineux et la terreur”, a souligné le chef de la diplomatie néerlandaise, dans une déclaration à la MAP.

“L’appel de Sa Majesté le Roi est d’autant plus important que nous avons aujourd’hui besoin de tous les alliés”, a fait observer M. Koenders, en mettant en garde contre les amalgames et les raccourcis “qui cherchent à identifier le terrorisme à une religion ou encore une ethnie en particulier, chose que cherchent exactement les terroristes pour mieux semer la division et la sédition entre nous”.

C’est aussi pour cette raison que le discours prononcé par le Souverain, au mois d’août dernier, “constitue une inspiration de la plus haute importance”, a dit le ministre néerlandais des Affaires étrangères.

Dans un contexte géostratégique régional et africain plus large, M. Koenders a affirmé que “pour avoir servi en tant que Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en Afrique de l’Ouest, je suis bien au fait du leadership du Souverain dans cette partie du monde et du travail important qui a été réalisé, notamment en matière de formation des imams africains, de propagation d’un Islam tolérant et ouvert, ainsi qu’en matière d’éducation religieuse basée sur les principes du juste milieu, de respect et de l’altérité”.

Dans une déclaration similaire, le Directeur exécutif de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (CTED) et Sous-Secrétaire général de l’ONU, M. Jean Paul Laborde, a estimé que “le leadership du Maroc (en matière de lutte anti-terroriste), est lié à une histoire séculaire, en ce sens que le Souverain est en même temps Commandeur des croyants, garant d’un Islam tolérant sur la base du rite malékite-achaarite, qui, grâce au Royaume, s'est propagé dans toute l'Afrique”.

La stratégie du Maroc en matière de lutte anti-terroriste, a indiqué le haut responsable onusien, est “l’exemple type de ce que nous voulons faire”, en mettant en avant, à ce propos, “l’approche multiforme mise en oeuvre dans le Royaume, parfaitement exprimée d’ailleurs dans le discours que Sa Majesté le Roi avait donné le 20 août 2016 (à l’occasion du 63-ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple)”.

Abondant dans le même sens, le sous secrétaire d’état turc aux affaires étrangères, Levent Murat Burhan, a salué le rôle “majeur que joue le Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi”, dans le domaine de la lutte anti-terroriste, en affirmant que son pays “se félicite des efforts que le Royaume n’a eu de cesse de déployer en matière d’échange d’informations, d’expériences et des meilleurs pratiques”.

“Nous travaillons de manière étroite avec le Maroc tout comme nous apprécions le rôle que joue le Royaume avec détermination et énergie pour donner plus d’ampleur et revitaliser le GCTF”, s’est d’autre part félicité le haut responsable turc.

De son côté, le secrétaire d’état espagnol aux affaires étrangères, Ignacio Ibanez, a affirmé que le Maroc est un exemple à suivre dans la lutte contre le terrorisme.

Soulignant la nécessité de renforcer la coopération internationale dans ce domaine, le ministre espagnol s’est félicité que l’Espagne et le Maroc représentent “de très bons exemples d’une coopération très poussée et très intense qui donne des résultats pour les deux pays”.

Rappelons que dans son dernier rapport annuel sur le terrorisme, le Département d’Etat américain avait mis en exergue la “stratégie holistique” du Maroc en matière de lutte contre l’extrémisme violent, dans le cadre de l’”adhésion” soulignée par les autorités marocaines aux standards internationaux des droits de l’Homme, et en faveur d’une “transparence consolidée des procédures de mise en oeuvre de la loi”.

La stratégie “holistique” du Royaume visant à contrer l’extrémisme violent “s’inscrit ainsi dans le cadre d’une approche qui place en tête de ses priorités la concrétisation des objectifs économiques et du développement humain”, se félicitait le Département d’Etat, en mettant en avant également la réforme du champ religieux, l’accélération du déploiement des programmes d’éducation et d’initiatives visant la promotion du marché de l’emploi en faveur des jeunes, ainsi que l’autonomisation des femmes à travers l’élargissement de leurs droits juridiques, politiques et sociaux.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :