A LA UNEMonde

Liban: L’UNICEF sonne l’alarme sur un possible effondrement du réseau d’approvisionnement en eau

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a sonné l’alarme, vendredi, sur un possible effondrement du réseau d’approvisionnement en eau au Liban, au cours des quatre à six prochaines semaines.

Avec l’escalade rapide de la crise économique, les pénuries de financement, de carburant et de fournitures telles que le chlore et les pièces détachées, plus de quatre millions de personnes, dont un million de réfugiés, risquent de ne plus avoir accès à l’eau potable au Liban, a averti l’UNICEF dans un communiqué publié sur son site.

Pour la représentante de l’UNICEF au Liban, Yukie Mokuo, “le secteur de l’eau est réduit à néant par la crise économique actuelle au Liban, incapable de fonctionner en raison des coûts d’entretien qui s’élèvent en dollars, des pertes d’eau causées par l’eau non génératrice de revenus, de l’effondrement parallèle du réseau électrique et de la menace de l’augmentation des coûts du carburant“.

→ Lire aussi : Liban: fermeture des pharmacies pour pénurie de médicaments

Une perte d’accès à l’approvisionnement public en eau pourrait obliger les ménages à prendre des décisions extrêmement difficiles concernant leurs besoins fondamentaux en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène“, a-t-elle précisé dans une déclaration reprise par le communiqué.

Par ailleurs, l’organisation onusienne estime qu’avec un effondrement du système public d’approvisionnement en eau, “le coût de l’eau pourrait monter en flèche de 200 % par mois lorsqu’il s’agit de se procurer de l’eau auprès de fournisseurs alternatifs ou privés“, représentant 263 % du revenu mensuel moyen. Le Liban est enlisé depuis l’automne 2019 dans une crise qualifiée par la Banque mondiale comme l’une des pires au monde depuis 1850.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page