Liban: neuf membres d’une cellule “terroriste” tués

attaque-au-liban

Au moins neuf membres d’une cellule “terroriste” liée au groupe jihadiste “Etat islamique” et impliquée dans la mort de plusieurs Libanais dont des soldats dans le nord du Liban ont été tués par les forces de sécurité, a indiqué dimanche une source sécuritaire.

Les forces de sécurité intérieure (FSI) avaient réussi, samedi, “à localiser les membres d’un groupe terroriste dans une maison isolée dans la région de Wadi Khaled”, tuant un nombre indéterminé d’entre eux, selon les FSI.

D’après une source sécuritaire, “au moins neuf membres du groupe ont été tués et d’autres ensevelis sous les décombres, car les FSI ont dû dynamiter une partie de la maison”.

Par ailleurs, “deux soldats avaient été tués” dimanche avant l’aube dans le nord du pays dans des circonstances encore floues, a indiqué un communiqué militaire sans lier ces morts à l’opération antiterroriste.

L’armée et les FSI pourchassent depuis plus d’un mois cette cellule, impliquée dans le meurtre le 21 août de deux membres de la police municipale et du fils du maire de la localité de Kaftoun (nord).