L’innovation, un élément indispensable pour repenser les modes de production et de consommation

L’innovation

L’innovation est indispensable au développement durable, qui nous interpelle pour repenser les modes de production et de consommation, développer de nouvelles solutions technologiques, de nouveaux produits ou services respectueux de l’environnement, a affirmé lundi à Katowice, la Secrétaire d’État chargée du développement durable, Nezha El Ouafi.

Intervenant lors du panel «l’Innovation et l’Entrepreneuriat Cleantech pour des Solutions Climat», organisé en marge de la 24ème conférence des parties signataires de la Convention-cadre de l’ONU sur le changement climatique (COP24), en présence notamment de M. Li Yong, directeur général de l’ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le développement industriel), Mme El Ouafi s’est réjouie de l’excellente collaboration du Maroc avec l’ONUDI dans le cadre du Programme de promotion des innovations en technologies propres et de l’entrepreneuriat vert (Cleantech Maroc), rappelant que le Maroc a organisé la 3ème compétition qui a connu également un grand succès au vu des candidatures déposées et de la qualité des projets proposés.

Les compétitions du programme ont permis de constater que la créativité et l’innovation chez les jeunes entrepreneurs marocains est remarquable, s’est-elle félicitée. La Secrétaire d’Etat a noté, à cet égard, que ce programme offre une opportunité pour stimuler l’innovation en matière d’environnement et de développement durable, et de déployer un important programme de formation et d’accompagnement personnalisé des jeunes entrepreneurs leur permettant d’acquérir les compétences requises pour réussir leurs projets, lever des fonds et nouer des partenariats.

→ Lire aussi : COP24: Le stand du Maroc à Katowice dédié à la protection de l’environnement

Elle a rappelé, à cet égard, que la participation du Maroc au Forum Mondial des Cleantech aux Etats-Unis a été remarquable et que le candidat du Royaume a pu décrocher 2 prix pour son Projet, après avoir gagné le Grand Prix Cleantech Maroc en novembre 2016 à Marrakech, en marge de la COP22.


L’entreprenariat vert est une solution idéale pour faire face aux défis économiques et environnementaux, et répondre au problème du chômage des jeunes diplômés, a ajouté Mme El Ouafi, soulignant que la lutte contre le changement climatique, la préservation des ressources, le changement vers des modes de production et de consommation respectueux de l’environnement, sont des créneaux porteurs d’avenir pour les jeunes entrepreneurs.

Le Maroc a choisi de s’inscrire, poursuit-elle, dans un processus de transition vers une économie verte et inclusive, citant, à ce sujet, l’adoption par le Maroc de la Stratégie Nationale de Développement Durable. Cette stratégie va indéniablement donner un nouvel élan au marché de l’environnement, où de grandes opportunités d’investissement et d’emplois verts sont à saisir dans les différents secteurs, a conclu Mme El Ouafi. Les travaux de la 24ème conférence des parties signataires de la Convention-cadre de l’ONU sur le changement climatique (CCNUCC) se poursuivent à Katowice et prendront fin le 14 décembre.