L’OMS alerte contre la résistance aux antibiotiques des MST

Hépatite B, Sida, syphilis, verrues génitales, blennorragie etc.… sont quelques principales infections sexuellement transmissibles.  Chaque jour plus d’un million de personnes contractent une infection sexuellement transmissible, selon l’OMS,  annuellement 131 millions de personnes contractent la chlamydiose, 78 millions la gonorrhée et 5,6 millions la syphilis.

La chlamydiose, la gonorrhée ou encore la syphilis sont des MST  qui ont une résistance aux antibiotiques.  Devant cette résistance l’Organisation mondiale de la  Santé préconise des traitements adaptés pour ces trois infections.

« Les nouvelles directives thérapeutiques de l’OMS insistent sur la nécessité de traiter ces infections sexuellement transmissibles avec le bon antibiotique, au bon dosage et au bon moment pour limiter leur propagation et améliorer la santé sexuelle et reproductive », a déclaré Ian Askew, Directeur du Département Santé reproductive et recherche à l’OMS.

L’OMS estime que ces IST ne sont souvent  pas diagnostiquées et deviennent plus difficiles à traiter. Certaines IST, peuvent multiplier par 3 le risque de contracter le VIH .