L’UE renouvèle son accord de partenariat avec les pays ACP

l'UE

L’Union européenne (UE) a signé, jeudi, un nouvel accord de partenariat avec les membres de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) qui fixe leur cadre de coopération politique, économique et sectorielle pour les vingt prochaines années.

Il a été signé du côté européen par la commissaire aux partenariats internationaux, Jutta Urpilainen et pour l’OEACP par le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey.

L’accord, qui succédera à celui de Cotonou une fois que les deux parties auront achevé leurs procédures internes de ratification, jette les bases de la création d’alliances et d’actions mieux coordonnées sur la scène internationale, où le groupe ACP peut avoir une influence majeure aux fins de relever certains des défis mondiaux les plus pressants.

Selon la commission européenne, le nouvel accord modernise la coopération et élargit la portée et l’ampleur des ambitions de l’UE et de l’OEACP en vue de mieux relever les défis actuels et à venir, les partenaires ayant renforcé leurs engagements dans des domaines prioritaires tels que les droits de l’homme, la démocratie et la gouvernance, la paix et la sécurité, le développement humain, qui englobe la santé, l’éducation et l’égalité entre hommes et femmes, ainsi que la viabilité environnementale, le changement climatique, le développement et la croissance durables, la migration et la mobilité.

L’accord comporte également une dimension régionale et une structure de gouvernance nouvelles et renforcées, adaptées aux besoins de chaque région, pour la première fois en plus de quarante ans de collaboration, explique la même source. La commissaire Jutta Urpilainen a affirmé à cette occasion qu’«au plus près des réalités et défis internationaux les plus récents, l’accord devrait changer la donne en ce qui concerne le renforcement des relations bilatérales que l’UE entretient avec chacun des États OEACP et leurs régions respectives, érigeant le partenariat OEACP-UE en une force internationale pour faire progresser les ambitions communes des parties sur la scène mondiale».


Le ministre togolais des affaires étrangères, négociateur en chef de l’OEACP Robert Dussey a, quant à lui, affirmé que «le nouvel accord incarne les ambitions des deux parties de renouveler les modalités de leur coopération et de repositionner leur partenariat pour l’axer sur de nouveaux objectifs dans un monde qui a profondément changé et est en constante mutation».

«Le nouvel accord prend en considération les préoccupations et les attentes des États de l’OEACP et constitue une base solide pour un futur renforcement des liens déjà étroits mis en place avec l’UE », a-t-il ajouté.

En avril 2020, le groupe des États ACP est devenu l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), une organisation internationale comptant 79 membres.

Ensemble, l’UE et les États membres de l’OEACP représentent plus de 1,5 milliard de personnes, et plus de la moitié des sièges aux Nations unies.


( Avec MAP )