Lutte contre l’intolérance : la partie est loin d’être gagnée