M. El Yazami participe à Genève à un débat sur l’éducation aux droits de l’Homme

M. El Yazami participe à Genève à un débat sur l’éducation aux droits de l’Homme

Le président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Driss El Yazami, a participé mercredi à un débat de haut niveau à Genève sur l’éducation aux droits humains dans le cadre de la 33e session du Conseil des droits de l’Homme. Les discussions, qui ont eu lieu au cours cette rencontre organisée à l'occasion du 5e anniversaire de la Déclaration de l’ONU sur la formation aux droits de l'homme, ont porté sur les bonnes pratiques et les problèmes rencontrés en la matière. L’accent a été mis sur le rôle d’une telle éducation dans l'instauration d'une nouvelle manière d'appréhender les droits de l'homme et, plus globalement, dans la réalisation des Objectifs de développement durable.

S’exprimant en tant que panéliste, M. El Yazami a mis en évidence la priorité accordée à la sensibilisation des jeunes qui représentent une part importante de la société marocaine, soit plus de 8 millions de personnes. Il a précisé à cet égard qu’un manuel a été diffusé en partenariat avec l'UNESCO et le Conseil national des droits de l'homme pour faire progresser l'appropriation de la culture des droits humains par les jeunes. Le CNDH, a-t-il rappelé, a également réalisé une étude sur la culture des droits humains dans l'objectif de faire le point sur les perceptions et représentations des droits et de contribuer à une meilleure connaissance de cette culture. Notant que cette étude identifie des pistes sur la manière de promouvoir la culture des droits humains, notamment dans le monde de la culture, des entreprises et de la société civile, M. El Yazami a souligné l’importance de créer des vidéos, de la musique, du cinéma et des médias dédiés aux droits de l'homme.

Pour le président du CNDH, l’un des défis à relever dans ce domaine se rapporte à la manière d'appréhender les flux migratoires, d’autant plus que les formes de migration changent aujourd'hui avec l'émergence des réfugiés climatiques. "L'instrumentalisation de la question de la migration est dangereuse et l'éducation aux droits de l'homme doit prendre en compte cette réalité", a-t-il fait observer, relevant qu’une approche intégrée de la mise en œuvre des ODD et de l'accord de Paris sur le climat s'avère vitale. M. El Yazami a d’autre part estimé que la communauté internationale doit accorder une attention particulière à la bataille globale des valeurs sur Internet, dans un contexte marqué par la montée de la radicalisation.

Ouvert par le président du Conseil des droits de l'homme, Choi Kyong-lim, le débat a été rehaussé par la participation de Kate Gilmore, Haut-commissaire adjointe aux droits de l'homme, Jordan Naidoo, chargé du programme Éducation 2030 de l'UNESC et l’universitaire italienne Christiana Carletto. Y ont pris part entre autres l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Mohamed Aujjar, Sonia Marta Mora Escalante, ministre de l'éducation du Costa Rica, Flavia Piovesan, responsable du ministère brésilien de la justice.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :