Madagh: Tomber de rideau sur la 14è Rencontre mondiale du soufisme

RENCONTRE MONDIALE DU SOUFISME

Les travaux de la 14ème Rencontre mondiale du soufisme ont pris fin, dimanche soir à Madagh (province de Berkane), à l’issue de cinq jours d’échange et d’intenses débats autour du thème ’’Soufisme et développement, la dimension spirituelle et l’édification de l’Homme’’.

Organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI par la Tariqa Qadiriya Boutchichiya et la fondation Al Moultaqa en partenariat avec le Centre Euro-Méditerranéen d’Etude de l’Islam Actuel (CEMEIA), cette édition a réuni près de 120 universitaires, chercheurs et intellectuels du monde entier.

Des chercheurs marocains et étrangers en anthropologie, philosophie, islamologie, sociologie, communication et relations internationales ont mis l’accent à cette occasion sur le rôle du soufisme dans le développement des sociétés, et sur la nécessité de placer les dimensions spirituelle et morale au cœur du projet de développement socio-économique du pays.

Parmi les intervenants, figuraient notamment des experts venant d’Afrique du Sud, d’Angleterre, du Canada, d’Egypte, des Etats-Unis, de France, d’Indonésie, d’Inde, du Mali, du Maroc, du Mexique, du Niger, du Sénégal et de Turquie.

Cette Rencontre, qui s’est fixée pour objectif de contribuer à la prise en compte de l’aspect spirituel dans la problématique du développement des sociétés, a été sanctionnée par une série de recommandations et de propositions.


Ainsi, les participants ont préconisé le développement d’une plus grande ouverture sur les différents pays du monde à travers une meilleure communication sur la richesse du Soufisme dans ses aspects fondamentaux, méthodologiques et spirituels, en plus de la programmation d’une réunion des participants à la Rencontre pour un échange scientifique visant une meilleure entre-connaissance et un enrichissement de la production scientifique.

Ils ont de même plaidé en faveur de la création, au sein de la Tariqa Qadiriya Boutchichiya, d’un groupe dédié aux jeunes chercheurs spécialistes en Soufisme, ayant des antennes dans les différentes régions du Maroc ainsi qu’à l’étranger et qui a pour objectif d’étudier la tradition soufie, ses aspects initiatiques et méthodologiques dans la recherche d’une meilleure interaction avec la réalité actuelle et les perspectives à venir.

L’accent a été mis aussi sur le suivi des conclusions de la Rencontre et leur mise en pratique par l’organisation, dans les différentes régions du royaume, de journées d’étude dont les thèmes sont inspirés de ces conclusions.

Les participants ont proposé par ailleurs d’inclure dans les programmes d’enseignement, tous cycles confondus, une discipline portant sur l’éthique et le bon comportement au vu de sa nécessité et de son urgence.


Et au regard du niveau des Rencontres mondiales du soufisme et de leur rayonnement, ils ont appelé à l’ouverture de celles-ci sur les institutions scientifiques et académiques en lien avec le Soufisme par l’organisation de cycles de conférences, notamment dans le cadre des partenariats conclus avec certaines universités.

En marge de la 14ème Rencontre, la Fondation Al-Moultaqa a programmé plusieurs activités et initiatives importantes, dont le Village solidaire, les Assises de l’écologie musulmane, l’Université citoyenne, le Forum de la techno-éthique et les rencontres préventives, en sus d’une expositions de reliques du Prophète Sidna Mohammed (paix et salut sur Lui) et une campagne médicale pluridisciplinaire au profit des personnes démunies.