Maladies cardiaques: Le ministère de la Santé dément la rupture du “Sintrom 4 mg”

Sintrom 4 mg

Le ministère de la Santé a formellement démenti les informations relayées par un journal national faisant état de la rupture du “Sintrom 4 mg“, prescrit pour les malades cardiaques et son remplacement par un médicament alternatif qui coûte 1.000 DH.

Dans un communiqué, le ministère de la Santé souligne que ce médicament est fabriqué localement sous son contrôle strict, pour en assurer la disponibilité en quantités suffisantes.

Le stock de médicaments de première nécessité est contrôlé de façon hebdomadaire par l’Observatoire national des médicaments et des produits de santé (ONMPS), relevant de la direction du médicament et de la pharmacie (DMP), explique le ministère.

Il précise que le “Sintrom 4 mg” est distribué par les établissements pharmaceutiques industrielles à l’ensemble des pharmacies du Royaume, en coordination avec la DMP et sous son contrôle strict.

Le ministère a condamné la publication de telles informations, qui nuisent à la réputation du pays et à son système de santé et dénigrent les efforts déployés pour assurer le fonctionnement normal des différents établissements de santé.