A LA UNEMaroc

Maroc/Algérie : quatre questions à Ricardo Sanchez Serra, vice-président de la Fédération des journalistes du Pérou

Le vice-président de la Fédération des journalistes du Pérou, Ricardo Sanchez Serra, a qualifié « d’absurde, d’irresponsable et de belliqueuse », la décision de l’Algérie de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc.

Voici les réponses de Ricardo Sanchez Serra aux questions de la MAP :

1 – La décision algérienne de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc vous a-t-elle surpris ?

– La décision de l’Algérie de rompre les relations diplomatiques est absurde, irresponsable et belliqueuse. Elle était prévisible après avoir refusé, de manière inexplicable, les innombrables gestes d’amitié du Maroc et du Roi Mohammed VI, qui veut la paix avec son voisin et développer le Maghreb.

Cette décision inexplicable tente de cacher la frustration de l’Algérie suite à ses défaites diplomatiques sur la scène internationale et la grande perte de son influence dans la région. Sa politique étrangère ratée a un seul objectif, celui de s’en prendre à l’intégrité territoriale du Maroc pour obtenir une sortie vers l’Atlantique à travers sa marionnette le polisario. Un véritable fiasco qui n’a d’écho nulle part.

2 – Quelles sont les vraies raisons qui pourraient justifier, à votre avis, une telle décision ?

– La situation politique, sociale et économique de l’Algérie est désastreuse et chaotique, c’est pourquoi ce pays fait appel à des épouvantails extérieurs pour détourner l’opinion publique nationale et internationale de ses problèmes internes, en plus des graves violations des droits humains.

Lire aussi : L’Algérie exporte en France sa crise ouverte avec le Maroc via ses imams

L’Algérie ne trompe plus personne. Ses arguments pour rompre les relations sont fallacieux, il y a une schizophrénie inexplicable et une mauvaise habitude d’attaquer ou d’accuser un voisin de ses propres maux pour tenter de reconstituer le front intérieur. Mais cet alibi est dévoilé. Les gigantesques manifestations du Hirak, l’autodétermination des kabyles, les feux de forêt saisonniers sont les véritables problèmes de l’Algérie.

Il convient également de mentionner que ses achats colossaux d’armes détériorent davantage son économie et mettent en danger la paix régionale et mondiale.

3 – Pourquoi le gouvernement algérien continue d’ignorer la main tendue du Maroc ?

– Parce qu’il a intérêt à maintenir ce conflit artificiel. Il veut faire oublier la contribution du Maroc à l’indépendance de l’Algérie et cherche à occulter le prestige croissant du Maroc dans le monde ainsi que ses succès diplomatiques en faveur de la paix et de la sécurité. L’Algérie joue la victime de ses propres problèmes en blâmant Rabat.

4- Comment se profile l’avenir des relations Maroc/Algérie?

– Je vois des perspectives sombres, parce que l’esprit qui prévaut en Algérie est belliqueux. S’il l’Algérie ne revient pas à la raison, la communauté internationale a l’obligation de la remettre à sa place.

Nous devons mettre en évidence l’esprit pacifiste et conciliant du Maroc et éviter les pièges du gouvernement algérien, dont le geste incompréhensible de rupture n’a obtenu aucun soutien, ni solidarité de quiconque. En plus, l’Algérie est plus isolée que jamais. Le monde doit être attentif à toute aventure belliqueuse de l’Algérie pour cacher ses problèmes internes.

Avec Map

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page