Maroc-Congo: Rencontre à Rabat sur l’échange des expériences dans le domaine de l’environnement

Une rencontre bilatérale a eu lieu à Rabat entre la Secrétaire d’Etat chargée du Développement Durable du Maroc, Nezha El Ouafi et la Ministre du Tourisme et de l’Environnement du Congo, Arlette Soudan-Nonault en mission au Maroc pour participer au 4ème Dialogue Régional en Afrique sur la mise en œuvre des Contributions Déterminées au niveau National dans le contexte de l’Accord de Paris sur le Climat, tenu à Rabat du 26 au 28 septembre.

Cette rencontre a été l’occasion d’échanger les expériences et les bonnes pratiques des deux pays dans le domaine de l’environnement et de la lutte contre le changement climatique, indique une déclaration conjointe du Secrétariat d’Etat Chargé du développement durable et du ministère du Tourisme et de l’environnement du Congo, soulignant qu’à ce propos, une visite a été organisée au Centre d’Enfouissement et de Valorisation des déchets de Rabat.

Les deux ministres ont eu des discussions dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des décisions du Sommet Africain de l’Action, tenu sous la présidence effective de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieux l’Assiste, le 16 novembre 2016 à Marrakech en marge de la COP22, ajoute la même source.

Par ailleurs, il a été porté à la réflexion, la nécessité de créer et de sceller un partenariat tripartite entre le ministère du Tourisme et de l’Environnement du Congo, la Fondation Brazzaville et le Centre de Compétences sur le Changement Climatique (4C Maroc), pour lequel un accord de principe a été acté.


Les résultats issus de cette réunion seront discutés avec l’ensemble des parties signataires du Mémorandum d’Entente d’Oyo, et présentés lors de la Conférence des Ministres de l’Environnement et des Finances de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale et de la Communauté de l’Afrique de l’Est pour, notamment, l’opérationnalisation de la Commission Climat du Bassin du Congo et du Fonds Bleu, prévue du 3 au 5 octobre prochain à Brazzaville au Congo, conclut le document.