Maroc: La BAD souhaite soutenir l’accès à l’emploi par l’appui à l’entreprenariat et la formation professionnelle

BAD

La Banque africaine de développement (BAD) ambitionne de soutenir la création d’emplois au Maroc à travers l’appui à l’entrepreneuriat et la formation professionnelle qualifiante, a souligné, jeudi à Rabat, Mme Leila Farah Mokaddem, la responsable-pays de la Banque pour le Maroc.

“Nous souhaitons soutenir la création d’emplois par l’appui à l’entreprenariat et la formation professionnelle qualifiante afin d’accompagner l’élan de développement porté par SM le Roi Mohammed VI”, a dit Mme Mokaddem dans une déclaration à la MAP, à l’occasion de l’approbation, jeudi à Abidjan (Côte d’Ivoire) par le conseil d’administration de la BAD, d’un prêt de 96,6 millions de dollars EU destiné à mettre en œuvre le programme axé sur les résultats pour l’amélioration de l’accès à l’emploi au Maroc (PARAAE).

La BAD accompagne cet élan également à travers une série d’investissements dans des infrastructures stratégiques dans le Royaume, a-t-elle poursuivi, saluant la stature du Maroc qui fait désormais partie des premiers pays africains à être en capacité d’utiliser cette nouvelle génération d’instruments de financement.

La représentante de la BAD au Maroc a, dans ce sens, fait savoir que cet instrument se caractérise par l’efficacité, avec une plus grande exigence en matière de résultats, et l’efficience en réduisant au minimum les coûts de transaction, relevant que l’objectif ultime consiste à faciliter l’accès des jeunes et des femmes au marché du travail grâce à un meilleur niveau d’employabilité et à améliorer la qualité de l’emploi dans les régions.

→ Lire aussi : Accès à l’emploi au Maroc : Prêt de 96,6 millions USD de la BAD


En plus de créer un centre dédié à la formation professionnelle en entreprenariat, ce programme mettra en place, pour la première fois au Maroc, un centre de formation pour la formation des formateurs, a-t-elle indiqué.

Ainsi, plus de 90.000 demandeurs d’emploi auront accès, chaque année, au programme de soutien à l’employabilité “Taehil”, 180.000 chercheurs d’emplois bénéficieront des services d’intermédiation et plus de 110.000 jeunes, dont 50% de femmes, pourront accéder à des formations qualifiantes, a précisé Mme Mokaddem.

A terme, pas moins de 2.000 entrepreneurs seront en mesure, chaque année, de créer leur propre entreprise et un total de 125.000 chercheurs d’emploi bénéficiera de contrats d’insertion, a ajouté la représentante de la BAD au Maroc.

Saluant les relations exceptionnelles entre le Maroc et la BAD, Mme Mokaddem a rappelé que ce partenariat dure depuis plus d’un demi-siècle, avec plus de 160 opérations, dont environ 80% des engagements dédiés aux infrastructures. L’objectif étant de consolider la dynamique de développement du Royaume, enclenchée sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a-t-elle conclu.