Maroc/UE: 2ème session de la commission mixte sur l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable

Le Royaume du Maroc et l’Union européenne (UE) ont tenu, les 08 et 09 décembre en visioconférence, la deuxième session de la Commission Mixte prévue par l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable.

Lors de cette rencontre à distance, les deux parties se sont félicitées de la qualité exemplaire de leur coopération dans le domaine de la pêche maritime qui place la durabilité des ressources comme préalable de cette coopération, indique-t-on dans un communiqué conjoint.

La mise en œuvre de l’Accord de pêche pendant la première année du protocole dans un contexte difficile marqué par la pandémie du Covid-19 a été à l’ordre du jour de cette session, fait savoir la même source, notant que malgré l’impact négatif de la pandémie sur plusieurs secteurs, celui de la pêche maritime a continué à contribuer à assurer la sécurité alimentaire et sécuriser les emplois.

Ainsi, les navires européens autorisés ont continué à opérer conformément aux dispositions de l’accord et de son protocole grâce à la coopération rapprochée des deux parties animées par un esprit de partenariat solide entre le Maroc et l’UE, souligne-t-on.


Et de poursuivre que tout en jugeant satisfaisant le déroulement de l’activité de pêche pendant cette première année, les deux parties ont examiné les difficultés observées lors de la mise en œuvre des dispositions de l’accord durant cette même période, tout en s’attelant à y apporter les solutions et alternatives.

La revue des résultats du comité scientifique conjoint a permis notamment d’orienter la fixation des conditions de l’exercice des activités de la pêche au titre de l’année 2021.

Par ailleurs, les deux parties ont salué la mise en œuvre des projets financés par l’appui sectoriel au titre de la première année de l’accord qui permet d’appeler 98,1% de la tranche ouverte au titre de la deuxième année dudit accord, soit un montant d’environ 18,4 M€, rappelant que l’appui sectoriel contribue à la mise en œuvre de la politique sectorielle dans le cadre de la stratégie marocaine de développement du secteur de la pêche.

Les parties ont également examiné et validé le rapport sur la répartition géographique et sociale des tranches de l’accès et des redevances de la même année, conclut le communiqué.


Avec MAP