Mémorandum d’entente entre les institutions législatives marocaine et émiratie

Signature, lundi (11/03/19) à Rabat, d’un mémorandum d'entente entre le Conseil national fédéral des Émirats arabes unis (EAU) et la Chambre des représentants. Cet accord a été paraphé par la présidente du Conseil national fédéral des Émirats arabes unis (EAU), Amal Al Qubaisi et le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.

La Chambre des représentants et le Conseil national fédéral, parlement des Emirats Arabes unis, ont signé un mémorandum d’entente visant à promouvoir la coopération législative entre les deux pays.

Signé lundi par le président de la Chambre Habib El Malki et la présidente du conseil fédéral, Amal Al Qubaisi, le mémorandum vise à imprimer une nouvelle dynamique à la collaboration entre les instances et groupes d’amitié parlementaires ainsi qu’entre les secrétariats généraux des deux institutions.

Selon un communique de la Chambre des représentants, l’accord permettra d’intensifier la coopération parlementaire en matière d’échange d’informations et d’expériences, de concertation sur les questions d’intérêt commun, d’examen des moyens de développement de l’action législative et de coordination au sein des institutions régionales et internationales.

→ Lire aussi : les Emirats arabes unis réitèrent leur soutien à l’intégrité territoriale du Royaume


M. El Malki a affirmé que la signature du mémorandum, pour la première fois avec un pays arabe, illustre la profondeur des relations bilatérales, mais aussi la volonté de doper la coopération entre les deux institutions législatives et d’ouvrir de nouveaux horizons à l’action commune.

Il a en outre souligné l’importance de la diplomatie parlementaire dans le raffermissement des relations entre les États et l’exploration de nouvelles pistes de coopération. Sous cet angle, il a appelé à la tenue d’un forum parlementaire maroco-émirati qui servira d’espace de dialogue et de concertation sur les questions d’intérêt commun.

Pour sa part, Mme Amal Al Qubaisi s’est félicitée de cette signature, relevant qu’elle devra contribuer à l’impulsion des liens de coopération vers davantage de coordination. Elle a également favorablement accueilli la proposition visant le lancement d’un Forum parlementaire entre les deux institutions.