Le ministère chargé du Transport a lancé un appel d’offres pour l’acquisition de 500 radars fixes

Le ministère chargé du Transport a lancé un appel d’offres pour l’acquisition de 500 radars fixes à l’intérieur et l’extérieur du périmètre urbain au titre de 2016, a indiqué, lundi à Rabat, le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif.

L’acquisition de ces radars s’inscrit dans le cadre de l’objectif du ministère visant à mettre en place 1.200 radars fixes au total à l’intérieur et à l’extérieur du périmètre urbain au cours des trois prochaines années, a précisé le ministre à l’occasion de la présentation du bilan et perspectives du Comité de contrôle routier relevant du ministère.

De son côté, le Chef de la division de la sécurité routière au sein du ministère chargé du Transport, Chahidi Azeddine a affirmé que les nouvelles perspectives du contrôle routier au Maroc aspirent à mettre en œuvre une approche automatique de contrôle technique des camions. “Le ministère souhaite adopter des systèmes permettant de mesurer la cargaison des camions de façon précise et d’enregistrer toute infraction de manière automatique sans la présence d’agents de contrôle”, a relevé M. Azeddine. Cette nouvelle perspective veut également revoir la manière dont sont désignés les points de contrôle routier sur la base d’une carte annuelle des lieux à risques pour le transport professionnel, a-t-il souligné.

Cette carte sera élaborée à travers l’analyse des statistiques des accidents routiers des cinq dernières années impliquant des véhicules de transport professionnel et l’inclusion des axes routiers les plus fréquentés par les camions de transport de marchandises, a-t-il expliqué.


De même, le ministère veut mettre en place une application permettant d’aider les chefs de services responsables du contrôle dans l’élaboration intelligente et pratique de programmes de contrôle de leurs régions respectives en tenant compte des programmes de contrôle des autres régions, a-t-il dit. “Cette nouvelle méthode conduira à un contrôle routier rationnel et plus efficace”, a fait observer M. Azeddine.

Selon le ministère, un total de 802.803 procès verbaux (PV) ont été approuvés au cours des huit premiers mois de l’année en cours par le Centre national de traitement des infractions constatées par les radars fixes.

Les nouvelles perspectives du contrôle routier s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de sécurité routière 2016-2025 qui vise à réduire de 50% le nombre de morts à cause des accidents de la route.