ban600

MMA: Ottman Azaitar s’impose à Tanger devant le Serbe Danijel Kokora

MMA: Ottman Azaitar s’impose à Tanger devant le Serbe Danijel Kokora

Le champion marocain du monde d'arts martiaux mixtes (MMA), Ottman Azaitar a superbement pris le dessus, samedi soir à Tanger, sur le Serbe Danijel Kokora lors du premier combat MMA qui se tient en Afrique, organisé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Le gladiateur marocain du poids Welters s’est facilement imposé devant son adversaire à la 22e seconde du tout premier round de ce choc, tenu dans le cadre de l’événement “Brave 14”, initié par la Brave Combat Federation (BCF).

Dès les premières secondes de cette courte et violente rencontre, Ottman, qui compte dans son palmarès l’intimidant parcours de 10 victoires dans dix combats, a eu un incontestable ascendant sur le Serbe, qui s’en est tenu à encaisser les coups de son rude adversaire.

À la 18è seconde, un brusque crochet gauche de Ottman Azaitar déstabilise Kokora, qui chancèle laissant le dessus net au combattant de cage marocain, qui a fini son adversaire suite à un foudroyant “Ground and Pound”, face à la voracité duquel l’arbitre a décidé de mettre fin au duel.

Dans une déclaration à la presse à l’issue du combat, Ottman Azaitar, “ravi de réaliser (s)a première victoire au Maroc”, a offert “ce triomphe à tous les Marocains et à leur tête Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste”.

Pour sa part, le président de la BCF, Mohammed Shahid, a soutenu, dans une déclaration à la presse peu avant le coup d’envoi de l’évènement, qu’il était “magnifique que l’entrée en Afrique des combats MMA se fasse depuis le Maroc”, saluant la “qualité de l’organisation et les facilités qui nous ont été fournies pour la tenue de cet évènement exceptionnel”.

Shahid a souligné que le positionnement géographique stratégique du Maroc à la croisée des chemins entre l’Europe, l’Afrique et le monde arabe “a été décisif dans le choix du Royaume pour la tenue du Brave 14”, assurant que, “pour nous, le Maroc n’est pas seulement un évènement, mais un symbole”.

Le responsable s’est dit confiant que le MMA est “promis à un bel avenir au Maroc, puisqu’il y a des grands noms marocains de la discipline partout dans le monde”.

Le Directeur régional du ministère de la Jeunesse et des Sports, Abdelouahed Azaibou, s’est réjoui que “Tanger accueille un rendez-vous sportif international d’envergure (…) qui est de nature à conforter le rayonnement de la ville du Détroit, et du Maroc en général”.

Cet évènement, a-t-il fait observer, intervient dans le contexte du “décollage tous azimuts que connait le Royaume, notamment en matière d’infrastructures sportives”.

La soirée de combats a connu la participation de 18 combattants de renom, représentant une douzaine de pays.

La cérémonie a été rehaussée par la présence notamment de SA Cheikh Khalid Bin Hamad Al Khalifa du Bahreïn, fondateur en 2016 de la Brave Combat Federation (BCF).

SA Cheikh Khalid Bin Hamad Al Khalifa a été accueilli à son arrivée à la salle omnisports de Tanger par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Rachid Talbi Alami, le gouverneur de la province de Fahs-Anjra, Abdelkhaleq Marzouki, et le président de la (BCF).

La soirée a été également marquée par la présence du président de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Ilyas El Omari.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :