A LA UNEEconomie

Mme Derham plaide depuis Buenos Aires pour la promotion d’une action arabe commune notamment en matière économique et commerciale

La Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique, chargée du Commerce extérieur, Mme Rkia Derham, a plaidé dimanche depuis Buenos Aires, pour la promotion d’une action arabe commune notamment dans ses volets économique et commercial.

Intervenant lors de la réunion de concertation et de coordination du groupe arabe organisé dans le cadre de la 11ème Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui s’ouvre dans la journée, Mme Derham a réaffirmé la nécessité de coordonner et de suivre les efforts arabes visant à atteindre les objectifs de l’action arabe commune dans ses différentes dimensions, dont les domaines économique et commercial.

La responsable marocaine, qui conduit une importante délégation à cette 11ème Conférence ministérielle de l’OMC (10 au 13 décembre), a indiqué qu’il est nécessaire de coordonner les efforts conjoints à même d’approfondir la coopération économique et commerciale entre les pays arabes, tout en appelant à une participation efficace des délégations arabes à ce conclave mondial.

Une action arabe commune offrira plus d’occasions de manifester les positions du Groupe arabe par rapport aux thématiques en négociations lors de cette 11ème Conférence ministérielle de l’OMC, a-t-elle ajouté.

Le Royaume, fermement convaincu de l’importance des relations fraternelles qu’il entretient avec les États membres de la Ligue des États arabes, continuera à coordonner avec les membres du Groupe arabe une position commune sur les questions en cours de négociation lors de la Conférence ministérielle en cours, en plus de défendre le point de vue arabe relatif à la promotion de la position commune arabe au sein de l’OMC, a ajoute Mme Derham.

Et de souligner qu’il s’agit de la demande du Groupe arabe d’adopter la langue arabe en tant que langue de travail officielle au sein de l’OMC afin de permettre aux États arabes de participer de manière efficace au développement du système commercial multilatéral et de faciliter la vulgarisation générale de ses règles, outre la demande de doter la Ligue arabe d’un statut d’observateur au sein des conseils, organes et comités de l’OMC, à l’instar d’autres organes et organisations internationales.

Elle a également rappelé la réunion ministérielle informelle de l’OMC tenue les 9 et 10 octobre dernier à Marrakech, soulignant que ce rendez-vous a été l’occasion de rassembler les différents points de vue sur les questions de négociation au sein de l’Organisation en vue d’élaborer une plate-forme encourageante à même d’aider à parvenir à des résultats positifs lors de cette 11ème Conférence ministérielle à Buenos Aires.

Elle a ajouté que la réunion de Marrakech a mis en relief le rôle central joué par le Groupe arabe dans la réussite du processus de négociations multilatérales et la défense des intérêts arabes communs.

La Secrétaire d’État a réaffirmé la position du Maroc appelant à la reconsidération des modalités d’adhésion à l’OMC sur des bases objectives et transparentes afin de permettre aux États arabes désireux d’adhérer, notamment les pays en développement et les moins développés, d’atteindre cet objectif dans des conditions favorables qui tiennent compte de leurs capacités et situations particulières, et à leur tête l’État de Palestine.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page