A LA UNEMonde

N’admettant pas le succès de la diplomatie marocaine, les dirigeants algériens s’emprisonnent dans une réflexion dépassée (Moulay Hicham Mouatadid)

L’idéologie militaire des dirigeants algériens n’accepte pas et n’admet pas le succès de la diplomatie marocaine puisqu’elle est encore emprisonnée dans une réflexion dépassée, a fait savoir à MAROC DIPLOMATIQUE l’universitaire et politologue maroco-canadien, Moulay Hicham Mouatadid.

Interrogé sur l’escalade voulue et orchestrée par le régime Algérien à l’égard du Maroc, M. Mouatadid a expliqué que celle-ci s’inscrit dans la logique traditionnelle et dévastatrice de la pensée militaire des généraux algériens ainsi que dans une approche unidirectionnelle et non de complémentarité diplomatique et stratégique.

Le complexe « Maroc » du régime algérien

Cette orientation politique de l’Algérie très militarisée traduit, selon lui, le complexe “Maroc” dans la pensée politique du régime algérien et incarne un certain échec stratégique dans la gestion de la politique extérieure de l’Algérie.

L’escalade politique, administrée soigneusement vis à avis du Maroc par les pions de ce régime, démontre clairement le repli politique et identitaire chez les dirigeants de l’État algérien, a estimé M. Mouatadid.

Elle explique explicitement comment l’appareil algérien cherche des issues pour induire son peuple en erreur quant aux revendications claires et directes du peuple algérien adressées à ses dirigeants, a-t-il poursuivi.

L’intensification de ces actes algériens s’explique donc par la grande réussite que la diplomatie marocaine a accomplie sur la scène internationale et notamment africaine, a-t-il conclu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page