Nette amélioration pour le crédit bancaire

 

Le crédit bancaire s’est accru de 2,7% en décembre après 1,6% en novembre dernier en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM).
L’accélération du rythme de progression du crédit bancaire est attribuable, d’une part, à la hausse de 20,6 pc après 9,9 pc, en novembre, des crédits à caractère financier et, d’autre part, à l’atténuation de la baisse des prêts à l’équipement de -0,8 pc à -0,3 pc, précise BAM qui vient de publier ses indicateurs clés des statistiques monétaires pour le mois de décembre.

En revanche, la progression des crédits immobiliers a décéléré à 1,8 pc après 2,2 pc et les facilités de trésorerie ont vu leur baisse s’accentuer à -4,5 pc après -2,8 pc, relève la Banque centrale.
Par secteur institutionnel, le crédit bancaire au secteur privé s’est accru de 0,3 pc après 0,1 pc en novembre. Cette évolution traduit une atténuation de la baisse des concours aux sociétés non financières privées à -2,4 % après -2,7 % en novembre, tandis que le taux de progression des crédits aux ménages est resté quasiment inchangé à 3,6 %. S’agissant des concours aux sociétés non financières publiques, ils se sont contractés de -1% après s’être accrus de 4,4 % un mois auparavant, précise BAM.

Les données trimestrielles du crédit bancaire par branche d’activité font ressortir, en glissement annuel et comparativement, à septembre 2015, une accélération du rythme de croissance des crédits au secteur de l'”agriculture et pêche” de 11,2% après un repli de -2,8% et une atténuation de la baisse des concours tant aux “industries manufacturières” de -10% à -5,9% qu’au secteur du “bâtiment et travaux publics” de -5,1% contre -0,9 %.
Les crédits à la branche “électricité, gaz et eau” ont, quant à eux, vu leur taux de progression revenir de 16,9 pc à 5,2 pc et ceux aux “transports et communications” de 21,2% à 12,7%, souligne la Banque centrale.

S’agissant des crédits accordés par les autres sociétés financières aux agents non financiers, ils se sont inscrits, en glissement annuel, en hausse de 1,9%, en décembre, au lieu d’une baisse de -0,6 %, en septembre 2015. Cette évolution reflète, d’une part, la progression de 1,9 pc après 0,2 pc des concours alloués par les sociétés de financement, et d’autre part, l’atténuation de la baisse des concours accordés par les banques offshores de -26,4 % à -13,6 %.
Par secteur institutionnel, cette hausse concerne tant les concours aux ménages (de 3,4 pc après 0,8%) que ceux aux sociétés non financières privées (de 0,8%, au lieu d’une baisse de -1,7 % en septembre).