A LA UNERégions

ONEE : Raccordement de Dakhla au réseau électrique national, où en est-on ?‎

En présence de Aziz Rabbah, ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, Abderrahim El Hafidi, ‎Directeur Général de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable, a effectué une visite à Dakhla pour ‎s’enquérir de l’état d’avancement des infrastructures relatives au raccordement de la ville de Dakhla au ‎réseau électrique national. Cette visite s’inscrit dans le cadre des visites de sites effectuées par El Hafidi dans ‎l’objectif de suivre les projets de l’ONEE dans les Provinces du Sud et de leur état d’avancement.‎

Le raccordement, par l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE), de la ville de Dakhla au ‎réseau national de transport de l’électricité s’inscrit dans le cadre du programme de développement intégré ‎de la Région de Dakhla – Oued Eddahab, présenté à Sa Majesté le Roi que Dieu l’Assiste, en janvier 2016.‎

Ce grand Projet, qui constitue un des piliers stratégiques du plan de développement du réseau électrique ‎national, a pour objectif le renforcement de la sécurité d’alimentation en énergie électrique des régions Sud ‎du Maroc, notamment les régions de Laayoune, Boujdour, Essmara et Dakhla, l’évacuation de l’énergie ‎renouvelable produite par les parcs éoliens qui seront développés dans ces régions ainsi que l’alimentation en ‎énergie électrique de la future station de dessalement d’eau de mer pour les besoins de l’irrigation et de ‎l’eau potable de la région.‎

Les retombées positives de ce Projet structurant, qui vise l’accompagnement de la croissance économique de ‎la région de Dakhla portent, notamment, sur la valorisation du potentiel des énergies renouvelables de la ‎région, la valorisation des sites de pêche et le développement des zones situées entre Boujdour et Dakhla, à ‎travers l’amélioration des conditions de raccordement et d’alimentation en électricité des agglomérations et ‎des projets situés à proximité. A signaler également que les études de raccordement d’El Guerguarat au ‎réseau électrique national ont été entamées.‎

D’un coût global d’environ 2,4 MMDH, financé à hauteur de 1,5 MMDH par l’ONEE, 536 MDH par la Région de ‎Dakhla – Oued Eddahab et 350 MDH par les partenaires privés, ce grand Projet a nécessité la réalisation de ‎plusieurs ouvrages électriques, notamment ceux mis en service en février 2018, dans le cadre d’une première ‎phase à savoir : 200 km de lignes à structure 400 kV reliant le poste 400/225 kV de Laayoune au poste THT de ‎Boujdour, 45 km de lignes 225 kV reliant les postes d’évacuation des parcs éoliens de Boujdour et Aftissat et ‎un poste MT/225 kV d’évacuation du parc éolien d’Aftissat 2×150 MVA.‎

Dans le cadre d’une deuxième phase, il s’agit d’ouvrages en stade de finalisation des essais. Il s’agit de 254 ‎km de lignes à structure 400 kV reliant le poste THT de Aftissat au poste de Dakhla, un poste 225/60 kV à ‎Dakhla d’une puissance installée de 2 x 100 MVA, un poste 60/22 kV à Dakhla d’une puissance installée de 3 x ‎‎40 MVA et deux lignes 60 kV aéro-souterraines d’une longueur de 49 km chacune. ‎

A signaler, qu’en attendant la mise en service du raccordement de Dakhla au réseau électrique national, la ‎ville est actuellement alimentée en réseau séparé par la centrale Diesel de Dakhla, d’une puissance nominale ‎de 76 MW.‎

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page