A LA UNERégions

ONEE – Tarfaya: Le dessalement pour répondre à la demande

La réalisation d’une station monobloc de dessalement de l’eau de mer dans la ville de ‎Tarfaya est une solution « efficace » pour répondre à la demande en eau dans cette ville. ‎

C’est ce qu’a affirmé le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau ‎potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi qui a aussi précisé que le projet de renforcement de ‎l’approvisionnement en eau potable de la ville de Tarfaya, récemment inauguré, est une ‎réalisation de « grande importance » qui a vu le jour en un temps « très court » grâce à ‎l’expertise d’une entreprise marocaine.

El Hafidi a aussi relevé que la forte demande sur l’eau a nécessité la recherche de solutions ‎rapides et efficaces pour satisfaire les besoins de la population de cette ville en cette denrée ‎vitale.

Le projet de renforcement de l’approvisionnement en eau potable de la ville de Tarfaya, qui a ‎nécessité un budget de 8 MDH, permettra de résorber le déficit de 36% enregistré dans la ‎production de l’eau potable et de satisfaire les besoins en eau potable, à court terme ‎notamment pendant la saison estivale.

Par ailleurs, et en vue de sécuriser et renforcer la production d’eau potable de la ville de ‎Tarfaya notamment après l’achèvement en décembre 2019 des travaux de renforcement des ‎installations de distribution de la ville, l’ONEE réalise actuellement un autre projet structurant ‎pour le renforcement et la sécurisation de la production de l’eau potable de Tarfaya pour un ‎coût de 50 MDH. Ce projet consiste en la réalisation d’une nouvelle station de dessalement ‎d’eau de mer pour un débit supplémentaire de 15 l/s.

Ce projet, dont la mise en service est prévue en 2022, permettra de satisfaire les besoins de la ‎population en eau potable à moyen et long terme, et d’améliorer leurs conditions de vie et de ‎contribuer au développement économique et social de la région.

S’agissant du projet d’assainissement liquide, en cours de réalisation à Tarfaya, le directeur ‎général de l’ONEE a indiqué qu’il aura un impact « très positif » sur la santé des populations ‎de Tarfaya, à travers la réutilisation des eaux usées et l’arrosage des espaces verts.

Ce projet, qui enregistre un taux d’avancement de 70% pour un coût de 70 MDH, consiste en ‎l’extension du réseau d’assainissement sur un linéaire de 11,2 km, la réalisation d’une station ‎de pompage et la réalisation d’une station d’épuration d’une capacité de 873 m3/j.‎

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page