ONU : adoption par consensus de la résolution marocaine sur la promotion du tourisme durable

ONU

La Deuxième Commission chargée des questions économiques et financières de l’Assemblée générale de l’ONU a adopté, mercredi par consensus, un projet de résolution présenté par le Maroc sur “La promotion du tourisme durable, y compris l’écotourisme, pour l’élimination de la pauvreté et la protection de l’environnement“.

Cette résolution biannuelle appuie les efforts du Secrétaire Général des Nations-Unies et de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) en soulignant la place centrale de l’écotourisme dans la lutte contre la pauvreté, la protection de l’environnement et la promotion du développement durable pour tous.

Présentée en session plénière de la Deuxième Commission par l’Ambassadeur Omar Hilale, Représentant Permanent du Maroc auprès de l’ONU, la résolution a été adoptée par consensus et coparrainée par 95 Etats membres appartenant aux différents groupes régionaux.

→ Lire aussi : 3èmes trophées IBTA à Barcelone : Marrakech sacrée meilleure destination internationale du tourisme d’affaires

Le Maroc a saisi cette occasion pour mettre la lumière sur plusieurs recommandations pertinentes du rapport du Secrétaire général sur l’écotourisme et sur les initiatives concrètes des pays qui ont pleinement contribué à ce processus, surtout dans un contexte africain.


La résolution met aussi la lumière sur la première Charte africaine pour un tourisme responsable, adoptée lors de la réunion des ministres africains du tourisme le 10 novembre 2016, en marge de la vingt-deuxième session de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP22) à Marrakech. Ce document indique, en effet, la voie à suivre pour appliquer les principes de durabilité et de responsabilité dans le secteur du tourisme en Afrique.

Le Royaume du Maroc s’inscrit avec force, depuis plus d’une décennie, dans toutes les actions du développement durable et des énergies renouvelables, et la résolution adoptée mercredi permet de renforcer une cohésion d’ensemble autour de l’axe de l’écotourisme comme l’un des leviers sur lequel s’appuie plusieurs pays en développement pour réaliser les 17 Objectifs de Développement Durable de l’agenda 2030.