Oujda: 8 individus, dont 2 douaniers, interpellés pour possession et trafic de drogues

Douaniers

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire d’Oujda ont procédé, mercredi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, à l’interpellation de huit individus, dont deux douaniers, pour leur implication présumée dans une affaire de possession et trafic de drogues et de psychotropes, trafic illicite d’alcool et dilapidation d’objets saisis dans le cadre d’affaires criminelles.

L’enquête a permis l’interpellation du premier suspect au Douar Jouadra, à 15 kilomètres en direction de la frontière orientale du Royaume, objet de sept avis de recherche à l’échelle nationale pour trafic de drogues dures, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que cinq autres personnes, dont une femme, soupçonnés d’être impliqués dans des affaires de trafic de comprimés psychotropes, de cocaïne et de chira.

Les recherches et investigations menées ont révélé l’implication des ces individus dans le trafic de drogues et de psychotropes obtenus illégalement auprès de deux douaniers affectés dans des dépôts d’objets saisis, poursuit le communiqué, faisant savoir que les deux douaniers ont à leur tour été interpellés et mis à la disposition de l’enquête afin de vérifier les actes criminels qui leur sont reprochés.

Les perquisitions effectuées aux domiciles des suspects ont permis la saisie de meubles et de sommes d’argent suspectés provenir d’actes criminels, dont 5 voitures, 16 téléphones portables, une balance électrique, 42 bouteilles de vins de contrebande et 9 kg de chira, outre une somme d’argent de plus de 200.000 dirhams, précise la DGSN.

Les huit prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête préliminaire menée sous la supervision du parquet compétent en vue d’élucider des tenants et aboutissants de cette affaire et de déterminer l’ensemble des actes criminels qui leur sont reprochés, conclut le communiqué.