Le PAM présente son programme électoral fondé sur le réalisme et les attentes du peuple

Le programme électoral du Parti Authenticité et Modernité (PAM) pour les législatives du 7 octobre prochain est « ambitieux, réaliste et peut contribuer au changement espéré si les efforts de tous sont mobilisés » a affirmé lundi à Casablanca le Secrétaire général du parti, Ilyas El Omari. Cette déclaration survient lors de la conférence de presse organisée par le Parti du Tracteur, dans le cadre d’un exercice qui voit les partis politiques décliner tour à tour leur programme et, dans la foulée, diagnostiquer le bilan de la majorité sortante.

« C’est un programme électoral élaboré selon une approche participative en tenant compte du point de vue des citoyens, des associations de la société civile et des acteurs économiques », a souligné M. El Omari lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du programme électoral du PAM. Le leader du « parti du Tracteur » a noté que ce projet de programme électoral, élaboré après une analyse critique du bilan du gouvernement, dirigé par Abdelilah Benkirane, est soumis aux propositions des citoyens et des différents acteurs et instances qui pourraient l’enrichir. Il a relevé dans le même esprit qu’il s’agit d’une plateforme contractuelle exprimant une volonté collective de garantir le droit au développent, à la dignité, à la sécurité et à la stabilité. Cette rencontre a été ponctuée par la présentation des orientations générales du projet de programme électoral ainsi que des engagements prioritaires, notamment l’amélioration de la qualité du système éducatif, du statut social des jeunes et la promotion de la femme.

Création de 150.000 emplois par an

Sur le plan économique, les grandes orientations du projet ambitionnent la réalisation d’un nouveau modèle de développement permettant d’atteindre un taux de croissance annuel de 6 %, et ce à travers notamment un développement sectoriel axé sur la régionalisation avancée – lancée en janvier 2010 par le Roi Mohammed VI – , mais aussi la création d’environ 150.000 emplois annuellement.


Une enveloppe de 350 MMDH pour les cinq ans à venir

Le programme électoral ambitionne aussi l’augmentation de la part de l’industrie dans le PIB à 20% (contre 14% actuellement), ainsi que la consolidation du dynamisme des secteurs de l’automobile, de l’aéronautique et de l’électronique. Côté investissement public, le projet du PAM vise l’augmentation du budget d’investissement gouvernemental durant la législature (une enveloppe de 70 MMDH chaque année) et l’édification d’une plateforme logistique dans chaque région en partenariat entre les secteurs public et privé. Sur un autre plan, le programme insiste sur l’obligation du respect de l’environnement dans tous les marchés publics et la publication d’un rapport annuel sur le respect de l’environnement par les établissements et les entreprises publics.

Pour ce qui est de l’Education et la formation, le programme du PAM ambitionne la mise en oeuvre de la vision stratégique 2015/2030 par l’élaboration d’un nouveau contrat entre les institutions de l’Etat, la société et l’Université, en plus de la mise en œuvre de la décentration du système de l’éducation et de la formation dans le cadre de la régionalisation avancée. Concernant le secteur de la santé, le programme vise la mise à niveau d’urgence des hôpitaux de proximité, notamment en termes d’équipements.

Droits et respect de la femme hissée en acteur majeur


Le programme électoral ambitionne de promouvoir les droits de la femme à travers une révision du Code de la famille et du Code de la nationalité, tout en développant un arsenal juridique pour lutter contre tous les aspects de discrimination à l’égard des femmes. Le PAM s’engage également à concevoir un produit de financement en concertation avec les banques et à garantir son application pour couvrir les frais des études des jeunes dans l’enseignement supérieur public et privé. Côté gouvernance, le parti s’engage à initier une nouvelle architecture du gouvernement pour regrouper les départements administratifs en pôles de fonction.