Pandémie: 72% des restaurants britanniques craignent de fermer définitivement l’année prochaine

restaurants

Sept restaurants britanniques sur 10 craignent de tomber en faillite et seraient forcés de fermer l’année prochaine en raison des restrictions liées à la pandémie de coronavirus, selon une enquête réalisée auprès des principaux acteurs du secteur.

Les principaux organismes représentant les secteurs de la restauration et d’accueil, dont le British Institute of Innkeeping et l’association “UKHospitality”, ont déclaré que 72% de leurs membres seraient “incapables de survivre “en raison des restrictions actuelles imposées par la crise sanitaire.

L’enquête, réalisée auprès de 446 entreprises britanniques représentant plus de 20.000 restaurants au Royaume-Uni, a révélé que le système d’alerte à trois niveaux utilisé dans toute l’Angleterre avant le dernier confinement national “était particulièrement préjudiciable aux pubs et aux restaurants”.

Les principaux organismes représentant le secteur de la restauration et d’accueil ont ainsi appelé le gouvernement à assouplir les règles liées à l’interdiction des inter-rencontres entre les ménages, parallèlement à une modeste prolongation du couvre-feu de 22 heures imposé aux restaurants et aux pubs, après la levée du confinement le mois prochain.

Ils ont aussi plaidé pour des subventions gouvernementales “plus généreuses” pour sauver des centaines de milliers d’emplois, avertissant que sans appui gouvernemental d’ici février 2021, il y aurait 750.000 emplois de moins dans le secteur par rapport au début de cette année.


“Nous reconnaissons que les restrictions locales devront être basées sur les niveaux de risque locaux, mais pour garantir que notre secteur puisse rassembler correctement les gens à Noël et au-delà, le système d’alerte à trois niveaux doit être affiné”, a déclaré un porte-parole conjoint de British Institute of Innkeeping et l’association “UKHospitality”.

Accusant le plus lourd d’Europe en termes de décès dus à la pandémie, le Royaume-Uni a dépassé la barre d’un million d’infections, ce qui a poussé le gouvernement à décréter un nouveau confinement général en Angleterre. Par ailleurs, les cafés, pubs, restaurants et tous les commerces jugés non essentiels sont contraints de fermer leurs portes jusqu’au 2 décembre.

( Avec MAP )