Participation du Maroc à la conférence mondiale 2016 sur l’e-Parlement

Le Maroc a pris part aux travaux de la Conférence mondiale 2016 sur l’e-Parlement, organisée du 28 juin au 1 juillet, au siège du Congrès national chilien à Valparaiso, à une centaine de kilomètres de Santiago.

Le Maroc a été représenté à cet événement par le secrétaire général de la Chambre des représentants, Najib El Khadi, et une équipe de responsables des services des technologies de l’information, de la communication et de l’informatique des deux chambres du parlement.

La conférence, organisée par l’Union interparlementaire et la Chambre des députés chilienne, a pour objectif de promouvoir l’utilisation des technologies modernes au sein des parlements et l’échange des expériences dans ce domaine.

Elle aborde, d’un point de vue politique et technique, les avantages potentiels de l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) au parlement pour une meilleure exécution des tâches législatives, de représentation et de contrôle, ainsi qu’une plus grande ouverture, accessibilité, transparence et efficacité.


Les travaux de cette conférence sur le parlement électronique, organisée en partenariat avec le PNUD et le National Democratic Institute (NDI), ont été ainsi marqués par la présentation du rapport mondial 2016 sur l’e-Parlement.

Les conclusions de ce rapport montrent que les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) et les réseaux sociaux ont entraîné de profonds changements de l’environnement opérationnel et du paysage culturel des parlements.

La conférence s’est également articulée autour de plusieurs axes, dont la planification stratégique des TIC et les défis à relever pour l’adoption de nouvelles technologies, les effets de l’innovation dans les parlements, et la gestion des documents législatifs.

Les questions de la sensibilisation des parlementaires à l’emploi des nouvelles technologies, les outils, les opportunités et les défis de l’utilisation du numérique, les tendances en matière d’apport citoyen aux travaux parlementaires et les moyens les plus efficaces d’interconnexion entre parlements et citoyens, outre la stratégie de promotion de la participation citoyenne et médias sociaux ont été également au centre de cette Conférence.


La dernière conférence mondiale sur l’e-Parlement s’est tenue en 2014 à Séoul, en Corée du Sud.