A LA UNEMonde

Plus de 300 Afghans éligibles à l’asile au Royaume-Uni n’ont pas été évacués

Un total de 311 Afghans éligibles à l’asile au Royaume-Uni n’ont pas pu être évacués avant le départ fin août des troupes étrangères, a indiqué lundi le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Le gouvernement britannique était critiqué pour avoir laissé sur place de nombreux candidats au départ – Britanniques et Afghans vulnérables ou qu’il employait localement – après la clôture, fin août, de l’opération d’évacuation organisée à la suite de l’arrivée au pouvoir des talibans.

« Le nombre total est de 311, dont 192 ont répondu aux appels qui ont été émis« , a déclaré Boris Johnson devant les députés à l’occasion de la rentrée parlementaire, répondant à la question de savoir combien d’Afghans éligibles au programme ARAP destiné au personnel employé sur place étaient restés dans le pays.

→ Lire aussi : Afghanistan: les talibans contrôlent tout le Panchir

Il n’a pas précisé combien de Britanniques restaient sur place.

Alors que l’opposition travailliste l’a accusé de ne pas avoir de plan précis, le dirigeant conservateur a assuré que son gouvernement mettait tout en oeuvre pour faire venir ces personnes au Royaume-Uni.

« Nous travaillons de toute urgence avec nos amis dans la région pour assurer un passage sûr et dès que des routes seront disponibles, nous ferons tout notre possible pour (leur) permettre de parvenir en lieu sûr« , a-t-il insisté.

Le Royaume-Uni a évacué plus de 15.000 personnes lors du pont aérien de Kaboul dans les deux semaines qui ont suivi le retour au pouvoir des talibans mi-août, dont près de 8.600 Afghans éligibles au programme ARAP.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page