Plus de 5.000 comprimés psychotropes et des armes blanches saisis par la police à Tanger

Les éléments du 1er arrondissement de police de la préfecture de Tanger ont saisi, jeudi, 5.280 comprimés psychotropes, une bombe lacrymogène, un sabre de grande taille, une balance électrique, ainsi qu’une somme d’argent en monnaie nationale, à l’intérieur d’une chambre de la médina occupée par un individu ayant des antécédents judiciaires pour trafic de drogue.

Les services de police avaient reçu une plainte pour violence de la part d’une personne à l’encontre d’un autre individu, avant que l’enquête sur cette affaire ne révèle que les deux hommes sont actifs dans le trafic de comprimés psychotropes et qu’ils sont entrés dans un conflit ayant dégénéré en agression physique, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Lorsque les policiers se sont rendus au domicile de l’individu faisant objet de la plainte en vue de l’appréhender, celui-ci est parvenu à prendre la fuite avant leur arrivée, précise le communiqué, relevant que la perquisition de sa chambre a permis la saisie de comprimés psychotropes, d’armes blanches et d’autres équipements.

L’enquête et les investigations menées ont permis de démontrer que la victime faisait, elle aussi, l’objet de deux avis de recherches dans des affaires criminelles liées au vol, fait savoir la même source, ajoutant que le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, tandis que les investigations se poursuivent pour arrêter le deuxième suspect.