Plus de 600 ingénieurs quittent le Maroc chaque année

Plus de 600 ingénieurs quittent le Maroc chaque année

Le ministre de l’Education nationale, Saïd Amzazi, a déclaré à la chambre des représentants, lundi 14 janvier 2014, que le manque d’opportunités d’emploi pousse les ingénieurs marocains à rechercher de meilleures conditions d’emploi en dehors du Maroc.

Saïd Amzazi a reconnu les faiblesses du marché du travail, soulignant que plus de 600 ingénieurs quittent le pays pour chercher chaque année de meilleures opportunités à l'étranger.

Le ministre a fait savoir que la fuite des cerveaux est un « phénomène international ». Il a ajouté que cela résultait du désir des étudiants diplômés de rechercher des « conditions de travail plus favorables ».

→Lire aussi : M. Amzazi souligne la nécessité urgente d’œuvrer avec les différents acteurs en vue de redonner confiance en l’école marocaine

Amzazi a déclaré en outre que les jeunes diplômés partent également en raison des transformations technologiques et de l'attrait des laboratoires internationaux.

Il a noté ainsi que si les chercheurs marocains rentrent d'Europe au Maroc, ils entrent au plus bas rang administratif, une rétrogradation inacceptable pour les chercheurs universitaires, avant de souligner l'importance de créer de nouveaux postes afin de garantir que les Marocains de retour dans leur pays maintiennent leurs échelles dans les universités et instituts marocains s'ils décident de revenir.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :