A LA UNEMonde

Poutine à la rescousse de Donald Trump

Le successeur de Barack Obama, dont l’élection à la tête des Etats-Unis, a déjoué tous les pronostics des observateurs les plus chevronnés, est loin de faire l’unanimité au sein de la classe politique américaine. Très souvent critiqué par ses adversaires politiques sur sa gouvernance et ses prises de position, il vient de recevoir un soutien plutôt inattendu, en la personne du président Russe, Vladimir Poutine.

« Ce n’est pas à moi d’évaluer le travail du président. C’est aux électeurs, au peuple américain (mais) nous avons objectivement assisté à des réussites majeures, dans le peu de temps qu’il a passé à son poste. Voyez la croissance des marchés. Cela alimente la confiance des investisseurs à l’égard de l’économie américaine« , a déclaré jeudi, le président de la Russie, lors de sa conférence de presse annuelle.

A cette occasion, le président russe s’est dit convaincu de l’amélioration à terme des relations bilatérales entre la Russie et les Etats-Unis, malgré le contexte actuel de dégradation, dû à l’affaire des ingérences russes dans la présidentielle américaine de novembre et les soupçons de collusions entre le Kremlin et l’équipe de campagne de Donald Trump, dont il accuse, d’ailleurs, les adversaires du président américain. « Tout cela a été inventé par des adversaires de Donald Trump pour discréditer son travail. Les gens qui font cela nuisent à la politique intérieure des Etats-Unis« , assure Vladimir Poutine qui a déjà, à plusieurs reprises, réfuté ces accusations d’ingérence.

Il déplore, toutefois, ce chapitre qui a, certainement, ralenti le réchauffement des relations bilatérales entre les deux pays, l’une des promesses de campagne de Donald Trump, que Poutine espère toujours d’actualité. « Il faut lui demander s’il le souhaite (toujours) ou s’il y a renoncé. J’espère qu’il le souhaite. Nous allons normaliser nos relations et nous allons les développer et surmonter les menaces communes« , a promis le chef d’Etat Russe qui briguera un quatrième mandat, le 18 mars prochain.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page