ban600

Président du RNI : Les élections du 7 octobre, une étape essentielle dans le processus d’édification du modèle démocratique marocain et de préservation des acquis

Président du RNI : Les élections du 7 octobre, une étape essentielle dans le processus d’édification du modèle démocratique marocain et de préservation des acquis

Les élections législatives du 7 octobre prochain constituent une étape essentielle dans le processus d'édification du modèle démocratique marocain et de préservation des acquis, a affirmé le président du Rassemblement National des Indépendants (RNI), Salaheddine Mezouar.

''Le Maroc qui a pu faire face, avec sagesse et grand mérite à deux chocs de taille: la crise économique et financière de 2008 et le mouvement dit Printemps arabe'', affronte actuellement de nouveaux défis liés à la situation instable au niveau régional et international, ce qui pose avec acuité la nécessité de consolider l'immunité du modèle démocratique national, ''pour que notre pays puisse aller de l'avant avec la cadence requise et s'approprier les moyens lui permettant de s'acquitter de son rôle dans le contexte des mutations que connaît le monde'', a indiqué M. Mezouar dans un entretien à la MAP.

L'adoption en 2011 d'une nouvelle Constitution dans un contexte marqué par des turbulences a insufflé une nouvelle dynamique au processus démocratique et a permis au Maroc d'enregistrer des avancées dans différents domaines, a souligné M. Mezouar qui a appelé à relever la cadence de mise en oeuvre des réformes qu'exige la prochaine étape.

Evoquant le bilan de l'action du RNI au sein du gouvernement actuel, que le parti a rejoint en 2013 à la place du Parti de l'Istiqlal, M. Mezouar l'a qualifié de "positif'', sa formation politique ayant contribué à éviter la régression économique et la fracture au niveau social et institutionnel.

L'action du RNI durant les trois dernières années a conféré ''une plus-value à l'action du gouvernement s'agissant des objectifs tracés, de même qu'elle a contribué à réaliser des équilibres économiques et financiers et à redynamiser le secteur des investissements en encourageant de grands investisseurs et en améliorant la compétitivité du Maroc'', a-t-il dit.

Selon le président du RNI, le bilan de l'action du gouvernement a été généralement positif en dépit de quelques lacunes, estimant que pour le Maroc, le plus important est de confirmer sa maturité sur le plan institutionnel et donner des signaux forts qu'il compte poursuivre la mise en oeuvre des choix adoptés.

''Le plus important pour le parti est que le Maroc, après cette étape qui a duré cinq ans, amorce une nouvelle phase, armé en cela d'atouts à même de lui permettre de relever différents défis'', a assuré, dans ce contexte, M. Mezouar, appelant à ''faire prévaloir les préoccupations d'ordre économique et social sur la polémique politique stérile qui influe négativement sur la dynamique de développement".

Abordant les grands axes du programme électoral du parti pour les prochaines Législatives, le président du RNI a fait savoir qu'il met l'accent sur les principaux secteurs sociaux qui s'adressent directement aux citoyens, à leur tête la question prioritaire de l'enseignement, la mise à niveau du secteur de la Santé, le monde rural, de même qu'il apporte des solutions adaptées à la problématique de l'emploi à travers le lancement d'initiatives répondant aux besoins, outre l'encouragement de l'initiative privée et de l'entreprise individuelle.

Dans son programme électoral, le RNI accorde une grande importance à la catégorie des jeunes comme force essentielle dans la société, à la solidarité comme valeur sociale enracinée, outre la nécessité de remédier aux déséquilibres et dysfonctionnements territoriaux entre provinces et régions qui ont des répercussions négatives sur les indicateurs du développement humain, a dit M. Mezouar.

A une question sur les critères adoptés par le parti dans le choix du candidat, le président du RNI a indiqué qu'ils s'articulent sur la proximité avec la population, son parcours de militant, les expériences cumulées en matière de gestion de la chose locale, ainsi que la capacité d'intégration dans l'action institutionnelle.

Le RNI a présenté nombre de nouveaux candidats aux compétences avérées, disposés à être au service des citoyens et à enrichir l'action législative, en veillant à refléter la dimension genre dans la liste des candidats, a ajouté M. Mezouar. Fort de ses institutions et de la confiance placée par les citoyens dans ses constantes, le Maroc doit relever avec ''l'audace nécessaire'', les défis complexes qui se posent, en vue de consacrer les choix qui ont fait du modèle marocain un exemple à suivre, a conclu M. Mezouar.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :