A LA UNEEconomie

Production d’olives: Hausse prévisionnelle de 21%

La production d’olives devrait augmenter de 21% par rapport à la campagne agricole précédente, a indiqué, mardi, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki.

En réponse à une question orale sur « la nouvelle campagne agricole » à la Chambre des conseillers, M. Sadiki a souligné que la production d’agrumes devrait augmenter de 14% et celle d’olives de 21% par rapport à la campagne précédente, avec une hausse de la surface plantée pour atteindre 1.200.000 ha, soit une augmentation de 4%.

D’autre part, M. Sadiki a relevé que la conjoncture délicate imposée par la pandémie de Covid-19 à travers le monde a mis en avant le rôle central de l’agriculteur et du secteur agricole au Maroc dans le financement des marchés intérieurs et dans la réalisation de la sécurité alimentaire, notant que la modernisation et le professionnalisme qui caractérisent désormais l’agriculture marocaine, ainsi que le tissu national structuré de production agricole, ont permis d’atteindre durant la précédente campagne agricole des chiffres et indicateurs qui en font l’une des meilleures saisons jamais enregistrées.

A cet égard, le ministre a fait remarquer que la valeur ajoutée agricole a enregistré, au cours de la campagne précédente, une croissance importante estimée entre 17 et 19%, et ce grâce aux bons résultats des différentes filières de production, notamment les céréales, les arbres fruitiers et la production animale, ce qui va contribuer à la relance de l’économie nationale et à l’amélioration de ses performances pour atteindre un taux de croissance de plus de 5,5%, particulièrement après l’impact de la pandémie de Covid-19.

Dans ce contexte, il a soulevé que la production totale des céréales a atteint 103,2 millions de quintaux, soit la deuxième meilleure production dans l’histoire de l’agriculture marocaine, alors que la production des fruits et légumes s’est élevée à des niveaux significatifs.

Le ministre a en outre relevé que la production des principaux arbres fruitiers lors de cette saison sera nettement supérieure à celle de la campagne précédente, selon les prévisions initiales, surtout en cas d’amélioration des conditions climatiques en cette conjoncture. S’agissant de la production animalière, poursuit M. Sadiki, le nombre du cheptel est resté stable grâce au programme d’aide au bétail élaboré par le ministère et ce, malgré la succession de deux saisons agricoles caractérisées par un déficit pluviométrique, en particulier dans certaines régions. Il a également relevé le bon état de santé du cheptel au niveau national grâce au suivi sanitaire et aux différentes campagnes de vaccination menées par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et aux efforts des vétérinaires privés accrédités et des professionnels du secteur.

Et de conclure que l’agriculture marocaine fait face à de nouveaux défis, que le ministère œuvrera à relever à travers une mise en oeuvre rigoureuse de la stratégie « Génération Green » qui allie développement humain et durabilité du développement agricole, en plus du renforcement de la souveraineté alimentaire du Royaume, conformément aux Hautes Orientations Royales et en harmonie avec les objectifs du Nouveau modèle de développement et aux engagements du programme gouvernemental 2021-2026, qui a conféré au secteur agricole une importance capitale faisant de l’émergence d’une classe moyenne agricole l’un de ses principaux engagements.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page